IBM vend une partie de ses logiciels à HCL pour 1,8 Md$

Le fournisseur américain IBM a conclu un accord avec son homologue indien HCL Technologies pour lui revendre sept de ses applications. Commerce, Unica, Domino et quatre autres ont ainsi été cédées pour la somme de 1,8 Md$.

La firme de Virginia Rometty a sûrement besoin, via cette vente, de générer du cash après le rachat de Red Hat. (Crédit : IBM)

Big blue devrait se sentir plus léger ce vendredi. IBM vient en effet de se délester d’une petite partie de ses logiciels. Et c’est la société indienne HCL Technologies qui récupère le gros lot, en déboursant tout de même la rondelette somme de 1,8 Md$. La transaction devrait être finalisée d’ici mi-2019, sous réserve de l’achèvement des examens réglementaires applicables.

Les produits logiciels visés représentent un marché total de plus de 50 Md$ et comprennent sept applications. Appscan pour le développement sécurisé d’applications, BigFix pour la gestion sécurisée des périphériques, Unica (sur site) pour l’automatisation du marketing, Commerce (sur site) pour le commerce électronique omnicanal – que Big blue avait racheté 1,4 Md$ en 2010 – , Portail (sur site) pour l’expérience numérique, Notes et Domino pour le courrier électronique et le collaboratif, et Connexions pour les workflows collaboratifs.

Générer du cash après le rachat de Red Hat

« Nous pensons que le moment est venu de céder ces actifs logiciels sélectionnés pour la collaboration, le marketing et le commerce, qui sont de plus en plus livrés en tant que produits autonomes », estime John Kelly, vice-président et directeur des Solutions cognitives et recherche d’IBM. « En même temps, nous pensons que ces produits constituent un puissant atout stratégique pour HCL, et que HCL est bien positionné pour stimuler l’innovation et la croissance de ses clients. »

Bien que la vente de ces sept logiciels ne représente qu’une aiguille dans la botte d’applications d’IBM, la transaction montre un besoin pour le groupe de renflouer les caisses après le rachat de Red Hat fin octobre. Cette acquisition va cependant permettre à HCL de renforcer sa stratégie « Mode 1-2-3 » et surtout la division Mode-3, concentrée sur les produits et les plateformes.

Go to Source


bouton-devis