Instinct Cloud par Louis Naugès: “Domination du marché mondial IaaS : les jeux sont faits !”

Il y a dix ans, Amazon créait AWS, Amazon Web Services, et une nouvelle branche de l’informatique était née, l’IaaS, Infrastructure as a Service.

Comme souvent, c’est un nouvel entrant qui a créé la rupture sur un marché, pas des entreprises historiques déjà présentes.

En 2007, Dell, HP, IBM et beaucoup d’autres vendaient des serveurs ; ils n’étaient pas prêts à vendre des “services” d’infrastructures, ce qui aurait phagocyté leurs marchés existants.

Aujourd’hui, en 2017, trois leaders dominent le marché mondial du IaaS : Deux nouveaux entrants, AWS et Google avec GCP, Google Cloud Platform. Ils ne viendront jamais vous vendre des serveurs !

Microsoft, qui depuis l’arrivée de son nouveau CEO, Satya Nadella, a réussi à prendre ce virage avec succès, en créant Azure. En même temps, Microsoft est prêt à vendre aux grandes entreprises qui veulent faire croire qu’elles sont innovantes une solution “Azure in a Box”, qui leur permet de se proclamer modernes en créant une absurdité appelée “Cloud Privé” !

IBM essaie de faire sa place sur ce marché avec IBM Cloud, nouveau nom de Bluemix, mais ses chances de succès sont faibles.

Tous les autres acteurs occidentaux ont abandonné, HP, Dell, Verizon… La France a connu deux échecs sanglants avec ses deux “clouds souverains”, CloudWatt et Numergy.

Pendant cette période 2007 – 2017, loin des projecteurs, des acteurs chinois ont commencé à se développer sur leur marché national, aidés par la taille du marché et le très fort protectionnisme du gouvernement chinois.

marche-iaas-2017

Ce schéma met en évidence la situation du marché mondial IaaS, en 2017 :
– Large domination des acteurs américains, AWS, Google et Microsoft;
– Présence d’acteurs chinois, mais sur leur marché local;
– L’Europe absente de ce marché IaaS, marginalisée, avec des efforts en ordre dispersé, pays par pays.

Depuis un an ou deux, les grands acteurs chinois sortent de leur pays et commencent à s’implanter dans le monde entier. Baidu, Tencent et Alibaba accélèrent et ouvrent des centres de calcul dans d’autres régions du monde.

Le plus avancé est Alibaba, avec sa filiale Aliyun, son équivalent AWS, présent partout, comme le montre cette carte.

alibaba-cloud-computing

Les recettes du succès annoncé des IaaS chinois sont claires :
– soutien fort du gouvernement chinois, qui a prévu d’investir environ 350 milliards de dollars en 10 ans dans le Cloud;
– la taille de leur marché local ; China Telecom, autre acteur du Cloud, a plus de 650 M de clients, plus que tous les opérateurs européens réunis.
– l’accès à des ressources humaines de très haute qualité, souvent formées aux USA.

A partir de 2021, les grands acteurs chinois seront massivement présents dans le monde entier, avec des IaaS au moins aussi performantes que leurs équivalentes américains.

Pour les entreprises européennes, qui auront impérativement besoin de moderniser leurs infrastructures en basculant sur des clouds publics, IaaS, la situation sera “limpide” :
– le choix entre 6 grands acteurs mondiaux, trois américains ou trois chinois;
– La garantie d’offres de plus en plus performantes, de moins en moins chères, car ces six géants mondiaux se livreront une bataille sans merci.
– L’absence d’offres européennes, à l’exception de quelques acteurs performants, sur des créneaux spécialisés, comme Outscale en France.

Cette situation est résumée sur le schéma ci-dessous.

marche-iaas-2027

Est-ce que je me réjouis de cette situation, de l’absence de l’Europe ? Bien sur que non, mais je suis obligé de porter un regard réaliste sur l’évolution de ce marché essentiel du IaaS et de constater les erreurs commises en Europe.

Lenteur des décisions au niveau européen, des choix techniques idiots (OpenStack), la volonté de chaque pays de créer son “cloud souverain”, tout est mis en œuvre pour que l’échec de l’Europe du IaaS soit irréversible !

Louis Naugès est CEO de Dhasel Innovation.

Retrouvez ses premières chroniques sur Silicon.fr :

“Basculer tout son SI sur des Clouds Publics” (6 novembre 2017)

La courbe de Gauss de l’innovation (16 octobre 2017)

Go to Source


bouton-devis