Intel va fabriquer des puces sur architecture ARM

La production de puces sur architecture ARM (ci-dessus, la puce Cortex-A8) va permettre à Intel de faire tourner des usines ralenties en partie par la baisse du marché des PC et mobiles.

La production de puces sur architecture ARM (ci-dessus, la puce Cortex-A8) va permettre à Intel de faire tourner des usines ralenties en partie par la baisse du marché des PC et mobiles.

En maîtrisant la fabrication en procédé 10 nm et en produisant des puces à architecture ARM à la suite d’un accord avec ce dernier, Intel pourrait attirer Apple vers ses capacités de production pour équiper les iPhone et iPad.

Intel étend son activité de fabrication spécialisée pour produire des puces basées sur l’architecture ARM. Les capacités qu’il va ainsi acquérir dans la conception de puces en procédé 10 nm pourraient bien intéresser Apple qui utilise dans ses iPhone et iPad des puces series-A basées sur l’architecture ARM. C’est en tout cas ce que pense Patrick Moorhead, analyste du cabinet Moor Insights and Strategy. On dit déjà qu’Apple va recourir aux modems d’Intel dans ses prochains smartphones.

Les premières livraisons de puces 10 nm d’Intel vont commencer l’an prochain et la production de processeurs basés sur les designs d’ARM est prévue pour le quatrième trimestre, a indiqué la société britannique dans un email à nos confrères d’IDG News Service. ARM a été rachetée en juillet dernier par le groupe japonais Softbank pour 32 milliards de dollars. Les puces sur architecture ARM actuellement fabriquées par des fournisseurs comme Qualcomm, Mediatek et Allwinner sont utilisées dans la plupart des terminaux mobiles et distribuées massivement. Il est possible que ces sociétés approchent Intel pour leur production.

ARM ouvre à Intel sa bibliothèque Artisan

L’un des éléments importants de l’accord signé entre Intel et ARM, c’est la décision de ce dernier d’ouvrir sa propriété intellectuelle sur sa bibliothèque Artisan qui fournit à Intel les composantes de base pour fabriquer les puces. La firme de Santa Clara pourra aussi lancer des productions s’appuyant sur la dernière architecture 64 bits ARMv8. Pour l’instant, les puces d’ARM sont principalement fabriquées dans les usines de Samsung, GlobalFoundries ou TSMC (Taiwan Semiconductor Manufacturing Co.) qui ont réduit la distance qui les séparait d’Intel sans rattraper toutefois le fondeur californien qui a une génération d’avance sur certaines technologies, comme les transistors 3D.

Jusqu’en 2010, Intel utilisait ses usines pour produire ses propres puces. Il a ensuite signé des contrats de production et fait des processeurs pour LG, Achronix et Netronome, en s’axant sur les FPGA (field-programmable gate arrays). ARM et Intel n’ont pas toujours eu le même point de vue sur les technologies. Mais le second lâche la conception de processeurs pour smartphones en redéfinissant ses priorités. Il laisse ainsi le champ libre à ARM qui reste pratiquement le seul sur ce marché. Le rachat de ce dernier par Softbank pourrait intensifier leur rivalité sur le marché des serveurs et de l’IoT au cours des prochaines années.

L’extension des productions spécialisées vont permettre à Intel de faire tourner ses usines au fonctionnement ralenti à la suite de la baisse de ses livraisons de puces pour PC et mobiles.

Go to Source