iPhone 8 : maladie d’amour toujours, mais sans les files interminables

 

Le lancement du nouvel iPhone, un rite annuel dans le calendrier de l’univers de la tech, se déroulera deux fois cette année.

L’iPhone 8 et 8 Plus, dernières déclinaisons de Cupertino du terminal qui a changé la manière de communiquer, ont été mis en vente aujourd’hui dans les magasins Apple. Comme toujours, les fans à travers le monde ont profité du lancement pour célébrer le New iPhone Day, une fête non-officielle, mais néanmoins festive.

La queue : Le Privilège des fidèles

Comme les années précédentes, les fidèles et amoureux transis ont commencé à se rassembler à Sydney bien avant que les portes du magasin phare d’Apple ne s’ouvrent à 8 heures du matin. Une file d’environ 50 personnes se formait rapidement, mais elle ne serpentait pas autant dans les rues que par le passé.

Il est vrai que de nombreux fans sont déchirés entre un iPhone aujourd’hui et un modèle plus avancé en novembre, lorsque l’iPhone X du haut du haut de gamme et à des sommets tarifaires déboulera en magasin.

Les clients alignés à Sydney étaient enthousiastes, mais ne témoignaient pas l’exubérance habituellement associée aux lancements de produits Apple. Un trio de YouTubers a pris la tête de la file, espérant attirer les téléspectateurs avec leurs vidéos unboxing et premières impressions.

Mazen Kourouche, qui a attendu 10 jours devant le magasin pour s’assurer d’être le « premier acheteur » honoraire, est à la tête du trio et a enregistré l’ouverture des iPhone 8 Plus blanc et noir pour ses abonnés. Kourouche destine ces téléphones aux membres de sa famille. Quant à lui, il attend l’iPhone X.

Les 8 et 8 Plus n’affichent pas le même design que le futur X, qui supprime le bouton d’accueil facilement reconnaissable de l’iPhone. Mais ils apportent de nouvelles fonctionnalités, dont la recharge sans fil, et des améliorations de l’appareil photo et de l’écran. La génération 8 est aussi marquée d’une étiquette de prix plus modeste que le X, dont le prix premier démarre à 999 dollars (soit 1.579 dollars australiens)

Le X est équipé d’un écran de 5,8 pouces, le plus grand qu’Apple ait jamais proposé pour un iPhone. Les bordures sont minces et le bouton d’accueil a disparu. Il comporte également des caméras à l’avant et à l’arrière avec stabilisation optique.

À Singapour, Amin Ahmed Dholiya a été le premier d’une file d’environ 100 fans à prendre place devant l’Apple Store du pays, qui a ouvert ses portes plus tôt cette année. L’homme d’affaires de 43 ans est arrivé à 7 heures du matin. Il est arrivé jeudi d’Inde spécialement pour acheter un iPhone 8 Plus or comme cadeau de mariage pour sa fille. (Les nouveaux iPhone arrivent en Inde le 29 septembre.)

« Je vous ai bien eus » en achetant sur Internet

Mais Varis Sinthopruangchai, 20 ans, un étudiant étranger originaire de Thaïlande, a été le premier à Singapour à acheter l’iPhone 8. Au lieu de faire la queue, Sinthopruangchai a précommandé à la fois l’iPhone 8 et le 8 Plus en noir pour ses parents. Il envisage de revenir lorsque l’iPhone X sera disponible.

Lors de l’événement de lancement de l’iPhone 8 de l’opérateur Singtel, Eng Guan Theng a acheté deux iPhone 8 Plus, l’un pour lui et l’autre pour sa mère. Le fonctionnaire de 30 ans revenait au téléphone mobile d’Apple après avoir utilisé le Samsung Note 5 pendant plusieurs années.

« C’est la seconde fois que je me procure l’iPhone » a déclaré Eng. « J’utilisais le Samsung Note 5 [lancé en 2015] et j’ai l’impression qu’il devient lent avec le temps, alors j’ai décidé de retourner à l’iPhone. »

La célébration de l’iPhone, qui a fait ses débuts en 2007, a changé au cours de la dernière décennie. A l’époque, des centaines de personnes bloquaient la rue Stockton à San Francisco pour acquérir le terminal révolutionnaire lors du lancement inaugural. Désormais, les files d’attente pour obtenir le dernier iPhone sont plus modestes.

Lors d’un brillant, mais froid vendredi matin à Londres, Salam-Mohammed, âgé de 24 ans, a été surpris de se retrouver à l’avant de la file. En dehors de la principale boutique Apple de la ville, sur Regent Street près de Oxford Circus, à 7h30 il était l’une des sept personnes attendant d’acheter l’iPhone. Il avait commencé à faire la queue à 22h00 jeudi.

Bin Mohammed, qui travaille dans la gestion des ventes, patientait afin de se procurer deux iPhone 8 Plus, un pour lui-même et un à envoyer à ses parents en Inde. Il remplaçait son iPhone 6s, et a déclaré qu’il renonçait à l’iPhone X, qu’il juge « trop fragile ».

« Dix ans plus tôt », chaises de camping et sacs de couchage

Bien sûr, les précommandes sur Internet ont changé la donne, faisant de la file d’attente une démonstration de fans plutôt que le moyen le plus rapide de s’offrir l’iPhone. Et cette année, les fans ont été déchirés entre les vacances de vendredi et son retour dans un mois et demi.

Pour certaines personnes, cet achat semble tenir du pèlerinage, de l’habitude et de l’histoire plutôt que de l’excitation inspirée par la perspective d’un nouvel iPhone.

Au cours des années précédentes, les files d’attente à Londres étaient dirigées vers le magasin de Covent Garden, qui dispose de portiques protégés sous lesquels les clients peuvent s’abriter des éléments changeants du pays. Non loin, le magasin Regent Street, récemment ouvert, n’a qu’un bout de trottoir exposé à offrir et se trouve à quelques pas du très animé Oxford Circus.

Contrairement aux lancements antérieurs de l’iPhone, aucune chaise de camping ou de sac de couchage en vue. Une personne est bien arrivée accompagnée d’une valise géante. Elena Kuzmenko, 35 ans, de Russie, a prévu une escale d’une journée à Londres en rentrant de ses vacances à Lanzarote, spécialement pour s’offrir trois iPhone 8 à ramener chez elle. Elle a atterri à 4 heures du matin et doit repartir pour Moscou, les téléphones en main, ce soir.

Article collectif de Ian Knighton, Aloysius Low, Zoey Chong, traduit et adapté par Christophe Auffray, ZDNet.fr

Go to Source