Java EE 8 est là : Ce qu’il faut savoir

La dernière version de l’édition Entreprise de la palteforme Java d’Oracle apporte le support du cloud, du HTML5 et également du protocole HTTP/2.

Oracle a annoncé le lancement de l’Enterprise Edition 8 de Java en même temps que GlassFish 5.0, l’Open Source Reference Implementation de Java EE 8. (crédit : D.R.)

Anciennement dénommé Java Platform Enterprise Edition version 8, Java EE 8 est maintenant disponible. Ce lancement constitue la première phase du plan en deux étapes d’Oracle pour embrasser les paradigmes informatiques modernes, et plus particulièrement les déploiements cloud, dans Java Entreprise.

Oracle a posté Java EE 8 JDK et sa documentation en téléchargement pour les développeurs. Approuvé par la Java Community Process il y a tout juste un mois, le principal focus de Java EE 8 est le support du HTML 5 et du standard HTTP/2, aussi bien qu’une simplification avancée, la gestion de l’intégration bean et une infrastructure améliorée pour les applications dans le cloud. Java EE est construit au sommet de la Java Platform Standard Edition (Java SE), qui a également été mis à jour aujourd’hui avec la disponibilité de Java SE 9 et son JDK 9.

Les dernières fonctions de Java EE 8

Java EE 8 supporte de nombreuses nouvelles spécifications technologiques Java incluant : JSON-B (JavaScript Object Notation Binding), fournissant une couche binding pour convertir les objets Java depuis et vers les messages JSON. Des mises à jour vers JSON-P (JSON Processing API), améliorant le modèle objet. JAX-RS (Java API for RESTful Web Services) 2.1, client API réactif et le support d’événements server-sent apportant un canal unidirectionnel depuis le serveur vers un client. Le support HTTP/2 dans Java Servlet qui fournit une classe de programme pour étendre les capacités serveur. Java EE Security API, supportant les paradigmes cloud et PaaS. Bean Validation 2.0, élevant les constructions langage Java 8 utilisées en validation et permettant l’expression de contraintes sur les modèles objets utilisant les annotations. JavaServer Faces 2.3 pour concevoir des interfaces utilisateurs orientées serveur, ainsi que CDI (Contexts and Dependency Injection) 2.0 qui met l’accent sur les événements asynchrones.

L’année dernière, des membres éminents de la communauté entreprise de Java sont montés au créneau pour protester contre ce qui était perçu comme un manque de progrès dans Java EE. Oracle a alors dévoilé ses plans pour revitaliser la plateforme, notant que la société avait désiré se retirer d’anciens plans Java EE plus en adéquation avec les pratiques informatiques modernes. L’un des efforts a débouché sur le développement de MicroProfile, fournissant la définition du fondement d’une plateforme pour les microservices. La Fondation Eclipse a depuis mis la main sur MicroProfile, mais ce dernier demeure un mécanisme essentiel pour accélérer l’adoption de Java EE 8. L’actuelle version 1.1 de MicroProfile fournit une pile incluant d’ailleurs CDI, JSON, JAX-RS et une API de configuration.

Des mises à jour Java EE qui vont s’accélérer

Java EE 8 sera suivie l’année prochaine par Java EE 9, seconde partie d’un plan à double détente pour réoutiller la plateforme pour les environnements cloud modernes et les déploiements de microservices. Java EE 8 est centré sur les hébergements pour configurer les services et s’assurer de leur bon fonctionnement. La version EE 9 de Java doit elle promouvoir le déploiement d’unités plus petites de services et un modèle de programmation réactif pour construire des systèmes basés sur des événements à grande échelle. Construit au-dessus de Java SE, Java EE apporte un environnement API et d’exécution pour concevoir et faire tourner des applications réseau multi-tiers répondant à des objectifs de sécurité et de fiabilité de la plateforme.

Dans le cadre du processus de développement de Java EE 8, Oracle a travaillé aussi sur GlassFish 5, le serveur d’applications open source qui a servi comme implémentation de référence pour la plateforme Java EE.  L’intention est d’avoir deux builds GlassFish 5 par semaine pour répondre le plus tôt possible aux problèmes d’intégration.

Go to Source