Kerlink en passe d’acquérir Wyres

Si les revenus du fournisseur de solutions réseau IoT Kerlink termine 2018 avec un chiffre d’affaire en baisse de 31%, le groupe vient tout de même d’entrer au capital du concepteur de balises de géolocalisation indoor Wyres. Il en est pour l’instant actionnaire à 51% avant un acquisition pleine et entière prévue en 2022.

De gauche à droite : Robert Clapham, directeur général adjoint ; William Gouesbet, co-fondateur et PDG ; Yannick Delibie, co-fondateur et DG délégué de Kerlink. (Crédit : Kerlink)

Le passage à l’année 2019 est en demi-teinte chez Kerlink. D’un côté, le fournisseur de solutions réseau IoT conclut 2018 avec un chiffre d’affaires à un peu plus de 17 M€, en baisse de 31 % comparé à 2017 (24,8 M€). La chute se confirme dans toutes les régions où le groupe est présent. L’Asie-Pacifique est la plus touché avec une baisse de 50% des revenus, suivi par le marché français – le plus important du groupe – qui a généré un peu moins de 9 M€ en 2018 (contre 12 M€ en 2017).

L’entreprise justifie cette tendance défavorable par « un contexte de marché qui reste marqué par un décalage du rythme de déploiements des grands projets IoT chez les opérateurs publics » indique un communiqué. « Cette situation a continué à peser sur l’activité du Groupe au cours des derniers mois. » Cela a conduit Kerlink à revoir sa feuille de route pour cette année et 2020. Malgré ce contexte défavorable encore au premier trimestre, le groupe vise un retour à la croissance en 2019, qu’il perçoit à deux chiffres dès l’année suivante.

Kerlink devient actionnaire majoritaire de Wyres

D’autre part, Kerlink a annoncé être entré au capital de la société Wyres à 51%. Cette société, fondée en 2015, développe une technologie de géolocalisation indoor pour les industries et opérateurs multisites (logisitique, hôpitaux, agriculture, etc.). Composée de 15 salariés, elle a généré 166 000 € de revenus en 2017. Cette acquisition va permettre à Kerlink de se renforcer sur ce type de technologie et sur d’autres marchés comme les aéroports, le suivi des actifs, les villes connectées ou l’industrie.

Cette prise de participation a pris la forme d’une souscription à une augmentation de capital d’un montant d’1 M€ (prime d’émission incluse) financée sur fonds propres.  A l’issue de cette opération, le solde du capita de Wyres est détenu comme suit : 28,19% par les fondateurs, 20,81% par la société IOT Capital et donc 51% par Kerlink. Cette opération a été approuvée par le Conseil d’administration du groupe. La société Wyres sera intégrée dans les comptes consolidés de Kerlink à compter de janvier 2019.

Vers une acquisition à 100%

Simultanément à cette augmentation de capital, un pacte d’associés a été signé entre l’ensemble des associés de Wyres. Ainsi, la société est présidée par Kerlink et dotée d’un comité d’administration composé de 5 membres dont 3 désignés sur proposition du groupe majoritaire. Des promesses croisées ont été consenties réciproquement entre Kerlink et les autres associés aux termes desquelles l’intégralité du capital de Wyres sera détenue par Kerlink d’ici à la fin du premier trimestre 2022.

Go to Source


bouton-devis