Kim Dotcom annonce un Megaupload 2.0 chiffré pour 2017

Après l’abandon du projet Mega lancé par ses soins en 2013 depuis la Nouvelle-Zélande, Kim Dotcom veut encore un successeur pour Megaupload, le service d’hébergement de fichiers fermé par le gouvernement des États-Unis en 2012 pour violation des droits d’auteur. C’est sur Twitter que l’homme d’affaires germano-finlandais a annoncé, mercredi 6 juillet, ses intentions.

Le nouveau site ambitionne de proposer 100 Go de stockage gratuit dans le Cloud, du chiffrement à la volée et de la synchronisation de fichiers sur tous les terminaux de l’utilisateur.

A new site is in the making:
100gb free cloud storage
On-the-fly encryption
Sync all your devices
NO TRANSFER LIMITS#5thRaidAnniversary

— Kim Dotcom (@KimDotcom) 5 juillet 2016

Dans le tweet ci-dessus, Kim Dotcom indique qu’il n’y aura aucune limite de transfert de données. Quant au hashtag #5thRaidAnniversary, il fait vraisemblablement référence à la prochaine date anniversaire de la perquisition lancée par le FBI, le 19 janvier 2012, à son domicile d’Auckland.

Washington dans la ligne de mire

Personnalité controversée du Web, Kim Dotcom (Schmitz de son vrai nom) s’oppose toujours à son extradition vers les États-Unis. Ils l’accusent, entre autres, de violation de propriété intellectuelle, fraude et blanchiment d’argent. Là-bas, l’homme risque jusqu’à 20 ans de prison. « Bien sûr, Megaupload 2.0 n’hébergera pas de serveurs aux États-Unis ou n’utilisera pas de domaines sous contrôle US, a précisé Kim Dotcom sur Twitter. [Pour] échapper à l’Empire de la surveillance de masse ».

Le nouveau successeur de Megaupload pourrait être lancé en janvier 2017, avec un nom qui « fera plaisir aux gens », a indiqué à TorrentFreak Kim Dotcom.

Lire aussi :

Télégrammes : Kim Dotcom Open Source, NSA piste les chinois

MegaChat : la messagerie anti-NSA signée Kim Dotcom

crédit photo : William Stadtwald Demchick / CC BY 3.0

Go to Source