La 5G (et ses applications) seront encore en vedette au CES 2019

La 5G (et ses applications) seront encore en vedette au CES 2019

Comme ce fut le cas lors des précédentes éditions du Consumer Electronics Show (CES pour les intimes), il sera largement question de 5G pour l’édition 2019 qui approche à grands pas. Même si, comme par le passé, il y aura plus de discours que de concret. AT&T est le seul opérateur américain à s’être engagé à lancer son service 5G cette année. D’autres opérateurs suivront début 2019, mais il est peu probable qu’ils le fassent dès le 6 janvier, date d’ouverture officieuse du salon.

Même s’il ne faut pas s’attendre à de grandes annonces, il se passera beaucoup de choses en coulisses entre les fournisseurs qui exposeront leurs premiers produits et des acteurs clés comme Verizon et les géants des semiconducteurs Qualcomm et Intel qui dévoileront leurs plans pour l’année à venir et au-delà.

L’accent sur les applications 5G

C’est du côté de Verizon que pourraient venir les annonces les plus marquantes. L’opérateur pourrait lâcher plus de détails sur le lancement de son service 5G prévu début 2019 avec au moins deux smartphones compatibles 5G signés Samsung et Moto Z2 (via un Mod). Dans l’hexagone, Paris, Marseille, Nantes et Lille seront couvertes en 5G par Orange mi/fin 2019 mais il faudra attendre 2020 pour découvrir les offres commerciales (les forfaits).

Il y a aura probablement peu de smartphones 5G au CES, mais sans doute plus d’annonces autour des applications potentielles, notamment dans les domaines de la réalité virtuelle et augmentée. A l’instar de Qualcomm, Intel devrait également mettre l’accent sur la voiture autonome sachant qu’Amnon Shashua, le P-DG de Mobileye (acquis par Intel) participera à la keynote.

Certains constructeurs automobiles pourraient aussi profiter du salon pour exposer leurs projets d’intégration de la 5G, en particulier pour des services de divertissement, la communication inter-véhicules pour la conduite autonome ou encore la maintenance à distance.

Le Mobile World Congress en ligne de mire

Le reste de l’industrie du mobile pourrait attendre le Mobile World Congress pour ses grandes annonces 5G. Le salon professionnel se tient à Barcelone fin février.

On a eu droit à un avant-goût ce mois-ci lors du sommet Qualcomm Snapdragon où Samsung a annoncé un smartphone 5G pour Verizon et AT&T. OnePlus de son côté a officialisé le lancement d’un smartphone 5G avec l’opérateur britannique EE.

Mais les experts estiment que malgré le battage médiatique, il n’y aura qu’une minorité de smartphones 5G cette année. « Le marché des terminaux 5G est en fait en retard de plusieurs années sur la réalité d’une adoption généralisée », analyse Ian Campbell, directeur général de OnScale, qui fournit des logiciels d’ingénierie assistée par ordinateur. « Pour les appareils mobiles 5G comme les smartphones, le défi des ingénieurs est de miniaturiser et d’optimiser les performances de l’interface radio fréquence. » En d’autres mots, les premiers réseaux 5G vont essuyer les plâtres et donner du grain à moudre aux ingénieurs pour corriger les problèmes qui surviendront.

à lire aussi