La capteur d’empreinte sous l’écran fonctionne, mais n’est pas franchement utilisable

La capteur d'empreinte sous l'écran fonctionne, mais n'est pas franchement utilisable

La semaine dernière le fabricant chinois Vivo, assez peu connue chez nous, faisais parler de lui à l’occasion du MWC Shanghai. La marque présentait un prototype de smartphone disposant d’un capteur d’empreinte digitale sous l’écran. Outre la prouesse technologique, elle donnait corps à une rumeur insistante voulant qu’elle soit présente dans l’un des iPhone qui sera présenté à l’automne 2017.

Sauf que voilà, selon le célèbre analyste Ming Chi-Kuo, la chose a beau être fonctionnelle, elle est loin d’offrir des prestations suffisantes pour être utilisées au quotidien. La technologie à ultrasons employée a un problème important : sa lenteur, aussi bien dans la détection que dans l’analyse. Bref, à l’heure où les capteurs d’empreinte « classiques » déverrouillent les smartphones en 0,2 sec, le passage de l’un à l’autre va être décevant.

Pas dans l’iPhone 8 ? 

Il y aurait donc encore une bonne marge de progression pour Qualcomm et ses éventuels futurs partenaires. Si l’on peut imaginer que certaines marques – dont Vivo – préférons intégrer une technologie pas prête pour pouvoir dire qu’elles sont les premières, Apple n’a pas pour habitude d’adopter cette stratégie. La Pomme préfère généralement attendre que cela soit mature.

Dans une autre note, l’analyste indique d’ailleurs que ce type de capteur ne fera finalement pas son entrée sur l’iPhone 8 alias iPhone Edition. Il ne dit pas si le capteur sera déporté à l’arrière, mais le téléphone devrait en tout cas proposer de la reconnaissance faciale. On se retrouverait donc dans une situation similaire à celle des Galaxy S8… largement critiqués pour le placement du capteur sur la face arrière.