La confiance des consommateurs sérieusement altérée par les cybermenaces

71% des consommateurs divulguent moins d'informations à leurs fournisseurs qu'auparavant à cause des menaces sur les SI de ceux-ci. (crédit : D.R.)

71% des consommateurs divulguent moins d’informations à leurs fournisseurs qu’auparavant à cause des menaces sur les SI de ceux-ci. (crédit : D.R.)

La montée en puissance des cyberattaques en 2015 a eu un impact direct sur la confiance des consommateurs à fournir leurs données personnelles aux entreprises et fournisseurs d’après une étude menée par Vanson Bourne. Par ailleurs, plus de la moitié des répondants pensent engager des poursuites contre les entreprises visées par du piratage.

Selon une étude Vanson Bourne / FireEye, la confiance des consommateurs a été affectée par les cyberattaques ayant frappé un certain nombre de grandes entreprises dans le monde au cours de l’année écoulée, de manière directe et explicite chez 38% des personnes interrogées. Les consommateurs sont ainsi plus méfiants et hésitent davantage à révéler des données personnelles aux fournisseurs qui en demandent.

77% des personnes interrogées déclarent ainsi être susceptible de ne plus acheter auprès d’une entreprise victime d’une cyberattaque après une négligence de sa part concernant les données personnelles. La négligence est le premier motif de perte de confiance, l’erreur humaine n’étant sanctionnée « que » par 53% des consommateurs. Mais 42% seraient prêts à payer plus cher un produit ou un service si le fournisseur pouvait mieux garantir la sécurité des données personnelles. Dans 13% des cas, les données personnelles deviennent même la première préoccupation des acheteurs (devant le prix par exemple).

Perte de clients et procès

Au delà de la perte de clients, les conséquences pourraient être plus graves encore. En effet, 54% des répondants pensent poursuivre des entreprises victimes de piratage si leurs données personnelles avaient été utilisées par des cybercriminels. Les nouvelles réglementation comme le récent règlement européen exigent de révéler aux consommateurs de telles atteintes aux données personnelles, ouvrant donc la voie à des poursuites massives. 93% des répondants s’attendent à être informés dans les 24 heures en tel cas, 68% immédiatement. Et, de fait, 71% des consommateurs divulguent moins d’informations à leurs fournisseurs qu’auparavant à cause des menaces sur les SI de ceux-ci.

Go to Source


bouton-devis