La French Tech a seulement levé 3,5 Md$ en 2018

699 tours de table financiers ont été réalisés l’an dernier par les start-ups technologiques en France pour un total de 3,46 Md$ dont 640 M$ levés au 4ème trimestre, selon un rapport de CBInsights. Parmi les récentes levées, celles de Blablacar (114 M$), Finalcad (40 M$) avec le soutien de Salesforce Ventures (40 M$) et Vectaury (23 M$) dans le ciblage publicitaire sur mobile.

Depuis 2014, les start-ups technologiques françaises ont levé 11,71 milliards de dollars en 2 511 tours de table. (source : CBInsights)

En 2018, les investissements réalisés dans la French Tech se sont établis à 3,5 milliards de dollars (3,06 Md€), en hausse de 8% comparé à 2017, selon le rapport présenté en dollars de CBInsights. Ces montants ont été engagés à travers 699 tours de table dont 174 au dernier trimestre pour 640 M$, soit sur l’année 72 opérations de moins qu’en 2017 (771), ce qui illustre l’augmentation moyenne des levées réalisées par les start-ups technologiques en France. Depuis 2014, elles ont réuni au total 11,71 milliards de dollars à travers 2 511 opérations.

L’an dernier, à titre de comparaison, en Allemagne et au Royaume-Uni, les start-ups technologiques ont respectivement levé 4,17 Md$ et 15,7 Md$. Sur les 5 derniers trimestres, en Europe, la France se situe en 3ème position sur le montant des fonds investis en dollars, sauf au 3ème trimestre 2018 où elle fait une percée devant l’Allemagne. A l’inverse, sur le nombre de tours de table, elle est en 2ème place derrière le Royaume-Uni et devant l’Allemagne qui ne la double qu’au 3ème trimestre 2018.

Au 3ème trimestre 2018, le montant des levées réalisées dans la tech en France a dépassé les sommes investies en Allemagne à 989 M$ contre 794 M$ (CBInsights).

Sur les 3 derniers mois de l’année, la France est la seule des trois pays à avoir enregistré une hausse de l’activité sur le nombre de levées par rapport au 3ème trimestre avec 174 opérations contre 156 au trimestre précédent. Par contre, le montant des investissements a baissé (-35%) après une réduction des levées supérieures à 100 M$. Quant au montant moyen par opération (de 3,7 M$) en France sur le trimestre, il est bien en-dessous de celui constaté au Royaume-Uni (11 M$) ou en Allemagne (7,2 M$).

Les entreprises augmentent leur part dans les levées

Les grandes entreprises s’engagent davantage dans les start-ups technologiques. Elles ont pris part à 20% des investissements réalisés au 4ème trimestre 2018 (22% au 3ème trimestre), alors que cette part ne représentait que 13% au 4ème trimestre 2017. En la matière, l’opération la plus importante a été l’investissement de 114 M$ dans la société de co-voiturage Blablacar par la SNCF. La répartition des investissements par territoire montre que Paris reste la ville la plus active en 2018 avec 2,2 Md$ investis pour 311 opérations dont celles de Voodoo (200 M$) et Deezer. Lyon arrive en 2ème position, avec 28 opérations dont Cosmotech et ForCity.

Nantes vient en 3ème position des levées en 2018 avec notamment celle de Speachme. (Crédit : CBInsights)

Openclassrooms et Recommerce ont levé 60 M$ chacun

Sur la répartition par domaine d’activités, CBInsights fait état d’une baisse des opérations du secteur Internet qui ont pesé 55% au 4ème trimestre contre 66% au 1er trimestre 2018, tandis que les secteurs du logiciel et de l’électronique ont augmenté. Au 4ème trimestre, les opérations les plus importantes sur le secteur Internet ont concerné le comptoir de services pour l’hôpital HappyTal (26 M$), Linkfluence sur la réputation des marques (21 M$) et Selency, spécialisé dans la décoration (17 M$). Sur les solutions de mobilité, en dehors de Blablacar, on trouve Finalcad avec le soutien de Salesforce Ventures (40 M$) et Vectaury (23 M$), une solution de drive-to-store avec un ciblage publicitaire géolocalisé sur mobile pour amener les utilisateurs vers les magasins.

Les start-ups Internet attirent toujours 55% des levées. (source : CBInsights)

Dans l’industrie du logiciel, le top 3 du 4ème trimestre réunit Metron (9 M$ en série A), Data Impact (9 M$) et Zelros (5 M$ en amorçage). Metron développe des solutions de simulation et de prédiction des comportements de consommation énergétique pour l’industrie. Data Impact s’est spécialisé dans l’analytique pour l’alimentaire de détail tandis que Zelros met l’intelligence artificielle au service des assureurs. Autre levée dans les technologies IA, celle de Braincube (14 M$ en série A), la société mettant les big data au service de la productivité dans le monde industriel. Du côté des start-ups électroniques, on trouve Syntony (17 M$), Crosscall (14 M$) et Silicon Mobility (10 M$).

En 2018, le site de reprise et reconditionnement de smartphones Recommerce Group a levé 62 M$, tandis qu’Openclassrooms, site de e-learning et de MooC décrochait 60 M$, et que Klaxoon levait 50 M$ avec ses outils d’animation de réunion. (agrandir l’image / Source CBInsights)

Pour rappel, sur l’année, la levée la plus élevée a été obtenue par Voodoo (200 M$, conduite par Goldman Sachs), suivi par Deezer (185 M$, série F) puis Blablacar. Le rapport de CBInsights fait aussi le point sur les sorties. La plus importante a été réalisée par PeopleDoc, acquis par Ultimate Software Group en juillet pour 300 M$.  Du côté des IPO, Voluntis a valorisé son entrée en bourse 123 M$ en mai 2018.

Go to Source


bouton-devis