La Turquie bloque l'accès au site Wikileaks

Suite à la publication par WikiLeaks de dizaines de milliers d’emails présentés comme provenant du parti du président Erdogan (AKP), la Turquie vient de bloquer l’accès au site web de l’organisation rapporte l’agence de presse Reuters.

294.548 courriers électroniques et des milliers de pièces jointes sont publiées en ligne depuis hier mardi. Les messages sont datés de la période 2010 – 6 juillet 2016. WikiLeaks précise que l’obtention des messages date d’avant le coup d’état avorté dont les conséquences secouent le pays depuis la fin de la semaine dernière. L’organisation précise que la source, anonyme, n’a aucun lien avec « les éléments derrière la tentative de coup d’Etat, un parti rival ou un Etat ».

Suite à l’annonce de la publication de ces messages en ligne, WikiLeaks mentionnait lundi faire face à une attaque électronique d’ampleur. L’organisation soupçonnait les autorités turques sur ce point.

Longue histoire de censure des services web en Turquie

Facebook Twitter ou encore Youtube ont été censurés ces dernières années par les autorités turques. « Nous allons éradiquer Twitter. Je me fiche de ce que dit la communauté internationale. Tout le monde va voir la puissance de la République turque. » affirmait à propos de l’interdiction du réseau social le président Recep Tayyip Erdogan il y a quelques mois.

En 2014, la Turquie avait promulgué une loi sur le contrôle de l’Internet jugée « préoccupante » par le président de la république d’alors.

Pour aller plus loin sur ce sujet :

Go to Source


bouton-devis