L'adoption de Windows 10 ralentit encore

Proposé gratuitement aux particuliers (pendant un an), Windows 10 a fait un bon démarrage, avec un rythme d’adoption supérieur à ce qu’il fût pour les précédentes versions de Windows, elles payantes.

Mais en octobre, la croissance de la part de marché de Windows 10 montrait des signes de ralentissement – ce qui était attendu. En novembre, cette tendance se confirme comme l’illustrent les chiffres de StatCounter et Net Applications.

Windows 10 en rythme de croisière désormais ?

Un ralentissement certes, mais pas un coup d’arrêt. Au niveau mondial, Net Applications évalue ainsi la part de marché de Windows 10 à 9%. Sur un mois, cela représente une progression de 1,06 point. A titre de comparaison, la hausse était de 1,31 point entre septembre et octobre.

Du côté de StatCounter, la tendance est observée est très comparable. En novembre, Windows 10 est à 10,18% des OS sur PC, contre 9% un mois plus tôt – et 7,64% en septembre. A noter qu’en parallèle, Windows 8.1 et Windows 7 reculent depuis le lancement en juillet du dernier OS. Rien d’étonnant à cela puisque c’est aux utilisateurs de ces versions qu’est réservé Windows 10.

En France, Windows 8.1, malgré le désamour dont souffrait cette déclinaison de Windows, flirtait avec les 25% (juillet). Les utilisateurs français semblent ainsi plus enclins à effectuer la migration vers Windows 10. Dans l’Hexagone, le nouvel OS Microsoft se hisse en novembre à 14,18%.

La préinstallation sur PC de Windows 10 progresse

L’adoption de Windows 10 a-t-elle à présent atteint son niveau de croisière ? Pas nécessairement. Car comme le relève The Register, tous les constructeurs ne sont pas encore en ordre de bataille. D’après les chiffres de Context, les fabricants de PC avaient été plus rapides pour préinstaller Windows 7 sur leurs machines, et même Windows 8 et Vista.

Au cours des 4 mois qui suivaient le lancement, Windows 7 était préinstallé sur 86% des ordinateurs distribués en Europe de l’Ouest. Pour Windows 8, c’était 90% (88% pour Vista). Pour Windows 10, lors des 15 premiers jours de novembre, cette part était de 67% pour les PC destinés aux particuliers (25% pour les machines pros).

Un mois plus tôt, c’était seulement 43%. Les fabricants commencent donc à s’organiser. Il faut dire qu’ils cherchaient également – comme les distributeurs – à écouler leurs stocks de PC sous Windows 8.1.

Voir aussi notre page
Chiffres clés : parts de marché des OS sur PC