L'armée américaine teste des drones de poche

Le Black Hornet, un petit drone, en vol lors d'un test par le corps des Marines américain, le 29 juillet à Twentynine Palms, en Californie. (crédit : Thor Larson/USMC)

Le Black Hornet, un petit drone, en vol lors d’un test par le corps des Marines américain, le 29 juillet à Twentynine Palms, en Californie. (crédit : Thor Larson/USMC)

Le drone Black Hornet, un hélicoptère de poche déjà utilisé par plusieurs pays, est actuellement testé aux Etats-Unis par le corps des Marines. En vol, l’appareil équipé de trois caméras est presque invisible depuis le sol.

Aux Etats-Unis, le corps des Marines est en train de tester des drones hélicoptères de taille réduite qui peuvent fournir en temps réel des vidéos provenant de trois caméras. Ils sont suffisamment petits pour devenir presque invisibles du sol lorsqu’ils sont en vol. Le Black Hornet PD-100 peut rester en l’air pendant 25 minutes dans un rayon de 1,6 km. Cela signifie que les Marines peuvent l’utiliser pour surveiller bien au-delà de la position où ils se trouvent. Le drone peut être guidé par GPS et il tient dans la poche. Trois caméras peuvent être utilisées pour envoyer des vidéos ou prendre des photos. L’une se trouve à l’avant, une autre pointe sous l’appareil et la troisième est placée à 45 degrés du sol.

Les tests ont eu lieu récemment en Californie pendant un exercice appelé MIX-16, destiné à évaluer de nouvelles technologies et déterminer de quelle façon celles-ci pourraient être mises à contribution par les Marines. Le Black Hornet a déjà été utilisé en Afghanistan par l’armée britannique. Il est fabriqué par le fournisseur norvégien Prox Dynamics et les forces spéciales norvégiennes en ont déjà commandé une version capable de voler la nuit. Le drone est également utilisé par d’autres pays.

Le drone Black Hornet récupéré en vol lors d’un exercice au Camp Pendleton, en Californie, le 9 juillet 2016.

Go to Source


bouton-devis