Le Bitcoin tombe sous les 6.500 dollars

Le Bitcoin a chuté de plus de 15% lundi, suite à des annonces portant sur de nouveaux outils de réglementation à l’échelle mondiale, ou encore l’interdiction d’utiliser des cartes de crédit pour acheter du bitcoin par des banques britanniques et américaines. La valeur du bitcoin était proche de 20.000 dollars en décembre dernier. La devise, qui a bondi de plus de 1.300 % l’an dernier, a perdu environ la moitié de sa valeur en 2018 (elle est retombée sous le cours de novembre dernier). La semaine dernière, Bitcoin a connu sa pire performance hebdomadaire depuis 2013.

 

Le 06/02/2018 à 11h30 le cours du Bitcoin s’établissait à 6.396 dollars sur la plateforme Coinbase. Soit un baisse de 36 % en une semaine.

« Nous prévoyons que cette baisse se poursuivra, établissant le prochain niveau technique à 5.000 dollars la pièce » a déclaré à Reuters Miles Eakers, analyste en chef chez Centtrip. D’autres crypto-monnaies ont également souffert de baisses à deux chiffres lundi. L’Ethereum, la deuxième monnaie virtuelle la plus importante, a clôturé en baisse de près de 19 % à 703,40 dollars, tandis que le Ripple, le troisième en importance, s’est échangé à 71 cents, en baisse de 14,1 %.

Les régulateurs américains se préparent à faire appel au Congrès pour mettre en place des outils de surveillance et de contrôle sur les marchés de la cryptomonnaie. Christopher Giancarlo, président de la Commodity Futures Trading Commission et Jay Clayton, président de la Securities and Exchange Commission, doivent être auditionnés mardi par le comité bancaire du Sénat. Ils pourraient proposer que les règles actuelles utilisées par les échanges de crypto-monnaie soient revues pour adopter un cadre fédéral. Les réglementations existantes couvrant le marché de la cryptomonnaie sont un mélange de lois étatiques et fédérales, permettant une zone grise.

Des optimistes rares, mais toujours présents

La banque britannique Lloyds a déclaré dimanche qu’elle interdisait aux clients d’utiliser des cartes de crédit pour acheter du Bitcoin. Elle s’est jointe aux géants bancaires américains JPMorgan et Citigroup, qui ont annoncé des interdictions similaires.

Lundi, l’Inde a annoncé qu’elle prévoyait de prendre des mesures pour rendre illégales les monnaies virtuelles dans son système de paiement. « Les cryptomonnaies sont sérieusement tombées en disgrâce depuis la mi-décembre, et le flux de nouvelles négatives et la spéculation sur une réglementation accrue ont exacerbé la baisse » a déclaré Craig Erlam, analyste au courtier en devises Oanda.

Le sujet des crypto-monnaie a également attiré l’attention après des nouvelles de hacks et d’escroqueries, y compris les 532,9 millions de dollars volés en numéraire à la plateforme d’échange japonaise Coincheck il y a deux semaines.

Reste que certains investisseurs demeurent imperturbables. « Le Bitcoin a déjà rebondi à partir d’effondrements similaires au cours de son histoire courte mais volatile, et ce ne serait pas un choc si ceux qui prétendent que la bulle a éclaté soient surpris d’un nouveau changement de fortune » a déclaré Dennis de Jong, directeur général société de courtage UFX.com à Limassol, Chypre.

Go to Source


bouton-devis