Le cloud d’infrastructure reprend sa croissance de plus belle au profit de Amazon, Microsoft, Google et Alibaba

La croissance du marché mondial du cloud d’infrastructure, qui réunit les services d’infrastructure informatique à la demande (IaaS pour Software as a service) et les services de développement et exécution d’applications à la demande (PaaS pour Platform as a service), reprend de plus belle. Après être tombée à 50% en 2016 puis 44% en 2017, elle rebondit à 51% au premier trimestre 2018, la plus forte progression sur les cinq derniers trimestres selon le cabinet Synergy Research. De quoi porter le marché trimestriel à près de 15 milliards de dollars.

« La croissance était déjà impressionnante pour un marché de telle taille, commente John Dinsdale, analyste en chef chez Synergy Research dans un communiqué. Nous devrions normalement la voir diminuer graduellement du fait de la loi des grands chiffres et du cycle typique de développement de marché. Sur les trois premiers trimestres de 2017, la croissance était de 43 à 45%. Nous passons maintenant à 51%. C’est un saut considérable. Et c’est une bonne nouvelle pour les grands acteurs de ce marché qui doivent faire face à des investissements énormes pour étendre leur infrastructure de datacenters dans le monde.« 

IBM maintient tant bien que mal sa part de marché

Cette accélération profite tout particulièrement à trois challengers d’Amazon Web Services, le bras armé d’Amazon dans le cloud d’infrastructure : Microsoft, Google et Alibaba, qui se distinguent par les progressions les plus fortes. Paradoxalement, leur développement rapide ne semble pas affecter la position d’Amazon Web Services. « Alors que le marché grandit rapidement, Amazon Web Services continue à détenir le tiers du marché et à peser plus que ses quatre plus grands compétiteurs réunis, souligne John Dinsdale. Il est important de noter, que malgré sa grande taille, il a accéléré sa croissance au premier trimestre 2018. »

Selon Synergy Research, malgré la montée spectaculaire de Microsoft, Google et Alibaba, Amazon Web Services maintient sa part de marché intacte à 33%, alors que le marché a triplé de taille en trois ans. Il devance Microsoft (13%), IBM (8%), Google (6%) et Alibaba (4%). Les bons résultats de ces cinq majors du cloud d’infrastructure se font aux dépens des petits et moyens acteurs, qui croissent moins vite et voient leur part collective de marché décliner.

IBM conserve tant bien que mal sa part de marché et ce malgré sa faiblesse dans le cloud public, qui constitue le segment le plus dynamique du marché (croissance de 56%) et la grande force de ses quatre plus grands concurrents. Sa robustesse tient à sa position de leader mondial incontesté sur le segment très lucratif des services managés de cloud privé et hybride.

Go to Source


bouton-devis