Le cloud, l’autre pari de SAP… mais tout à fait comme tout le monde

Le cloud, l’autre pari de SAP... mais tout à fait comme tout le monde Bjoern Goerke, CTO de SAP, président de SAP Cloud Platform, lors de SAPPHIRE2018 © Stéphanie Mundubeltz-Gendron

A lire aussi

Le cloud d’infrastructure reprend sa croissance de plus belle au profit de Amazon, Microsoft, Google et Alibaba

Comment Microsoft s’est hissé au sommet du cloud mondial en 2017

« Tout ce qu’on va faire maintenant (…), on le fera à travers SAP Cloud Platform« , a annoncé Hasso Plattner, co-fondateur et président de SAP, le 6 juin 2018 lors de SAPPHIRE NOW, l’événement annuel de l’entreprise allemande. Objectif : connecter toutes les applications entre elles, celles de SAP comme les applications externes, pour « développer et surtout lancer des produits plus vite sans toucher au produit« . Selon le professeur, cela doit permettre de réduire les efforts de maintenance et accélérer la mise sur le marché des produits.
 

SAP Cloud Platform au service de l’entreprise intelligente

La plateforme cloud de SAP se place ainsi au cœur de l’ensemble des solutions de l’entreprise. Une orientation qui s’intègre dans son concept de « L’entreprise intelligente ». « Pour le business, l’intelligence, c’est aussi une question de vitesse et de précision, et de la manière dont vous l’appliquez« , explique Bjoern Goerke, CTO de SAP, président de SAP Cloud Platform devant tout un parterre de clients et potentiels clients réunis pour l’occasion. Cela vous donne un avantage compétitif, qui réduit votre cycle de temps et qui vous aide à mieux délivrer pour une meilleure expérience client. » Et d’ajouter : « Mais ce n’est pas juste une question de rapidité d’exécution, c’est aussi une question de rapidité à changer les conditions du  marché et à s’adapter aux comportements des consommateurs. C’est l’agilité business« .

Capacité à connecter tous les produits SAP entre eux, tout comme les solutions externes, possibilité de relier le frontoffice au backoffice, propension à être agile… Autant d’arguments mis en avant par le Président de SAP Cloud Platform. La preuve du succès selon lui : « En deux ans, on a gagné 5000 clients« , se félicite-t-il. Mais Bjoern Goerke compte aller plus loin. « La plateforme cloud de SAP est désormais un cockpit« , illustre-t-il. Un cockpit permettant de piloter toutes les données de l’entreprise, quelles que soient leur provenance ou les solutions utilisées. Enfin, pas encore tout à fait…

Une plateforme cloud « presque » 100 % ouverte

Pour atteindre cet objectif, SAP multiplie les partenariats. L’entreprise profite ainsi de SAPPHIRE NOW 2018 pour annoncer sa signature avec Google. « SAP Cloud Platform est désormais disponible sur Google Cloud Platform« , annonce Bjoern Goerke. Google rejoint ainsi Microsoft avec Azure et Amazon avec AWS. SAP indique également travailler avec IBM pour édition privée.

A cela, Bjoern Goerke annonce également l’ajout de 150 connecteurs supplémentaires pour les applications métier « non SAP » basées sur le cloud, y compris Salesforce, ServiceNow, Marketo, Zendesk et même le lecteur ERP Oracle NetSuite. Autre nouveauté, après iOS d’Apple, SAP annonce un SDK Android.

Plutôt que d’attaquer en frontal aux plateformes cloud existantes et à un marché déjà très concurrentiel,  SAP prend le parti de s’allier aux leaders du marché. Un choix raisonné. S’avérera-t-il payant ? L’avenir le dira.

Go to Source


bouton-devis