Le Club des DSI Bordeaux Aquitaine sort de terre

Lancé par l’adjoint au directeur général de la stratégie et des systèmes d’information de Bordeaux Métropole et le DSI de Cdiscount, le Club des DSI Bordeaux Aquitaine fait ses premiers pas. Les axes de développement sont orientés autour de l’emploi et du rapprochement avec l’écosystème de start-ups en région bordelaise.

Jean-Noël Olivier, directeur général de la stratégie et des systèmes d’information de Bordeaux Metropole (au centre en costume) entouré des premiers membres du Club des DSI Bordeaux Aquitaine. (Crédit : D.R.)

Partout en France, les clubs de professionnels IT fleurissent. La région bordelaise n’échappe pas au mouvement avec notamment Digital Aquitaine – dont le bureau a été renouvelé en septembre 2017 – et tout récemment la création du Club des DSI Bordeaux Aquitaine. Le dépôt des statuts ce dernier doit intervenir dans les semaines qui viennent. Il regroupe déjà une quinzaine de DSI locaux. Ce club a été créé à l’initiative de Jean-Noël Olivier, adjoint au directeur général de la stratégie et des systèmes d’information de Bordeaux Metropole (intervenu sur notre dernière CyberMatinée Sécurité à Bordeaux), ainsi que Frédéric Eich, DSI de Cdiscount.

Parmi les premiers membres du Club des DSI Bordeaux Aquitaine, on compte ainsi les DSI de Dekra Automative, CDiscount, Mutuelle Ociane (groupe Matmut), Groupe Parot, Bordeaux Métropole, l’Université de Bordeaux, l’Académie de Bordeaux, Ceva Santé Animal, Baron de Rotschild, Keolis Bordeaux, Suez Eaux Bordeaux, Groupe Castel, etc.

Des afterworks avec des pitchs start-ups

« Nos axes de développement sont autour de l’emploi et le rapprochement avec l’écosystème de start-ups bordelais pour le rapprocher avec les grands comptes et voir comment on arrive à travailler ensemble », nous a expliqué Jean-Noël Olivier. Pour l’instant, le club se réunit dans le cadre d’afterworks autour de pitchs start-ups. « Il n’y a pas vocation à faire des commissions sur les grandes thématiques de l’IT mais plutôt à réfléchir sur des partenariats locaux, de co-innovation et de rencontres, pour faire émerger des sujets ».

Go to Source


bouton-devis