Le datacenter défini par logiciel à l’ère de l’agilité

Gestion, automatisation et orchestration des réseaux sont essentielles à l’agilité et à la flexibilité des datacenters définis par logiciel. Les clés pour comprendre la bascule du datacenter traditionnel vers le SDDC agile.

Les solutions de gestion et d'orchestration (MANO) promettent aux administrateurs réseau des datacenters de se débarrasser des méthodes traditionnelles de gestion de réseau qui passent par des interfaces en ligne de commande, lourdes, lentes, laborieuses et sujettes aux erreurs. (crédit : Kewl / Pixabay)Les solutions de gestion et d’orchestration (MANO) promettent aux administrateurs réseau des datacenters de se débarrasser des méthodes traditionnelles de gestion de réseau qui passent par des interfaces en ligne de commande, lourdes, lentes, laborieuses et sujettes aux erreurs. (crédit : Kewl / Pixabay)

Les réseaux de datacenter définis par logiciel (SDDCN) promettent une réaffectation rapide et automatique des ressources pour mieux soutenir les applications sans modifier l’infrastructure physique sous-jacente. Mais cela ne peut se faire sans une bonne intégration de la gestion, de l’automatisation et de l’orchestration de réseau (Management & Orchestration, MANO). Le SDDCN se combine avec des ressources de traitement (machines virtuelles et conteneurs) et de stockage (disque et flash) pour délivrer aux applications cloud privées des…

Il vous reste 94% de l’article à lire
Vous devez posséder un compte pour poursuivre la lecture

Vous avez déjà un compte?

Suivre toute l’actualité

Newsletter

Recevez notre newsletter comme plus de 50 000 professionnels de l’IT!

Je m’abonne

Go to Source


bouton-devis