Les 5 métiers clés du digital en 2017

Si le digital est l’un des secteurs les plus porteurs économiquement, quels sont précisément les besoins des entreprises dans ce domaine à court et moyen terme ? Quels seront les métiers plébiscités par les recruteurs en 2017 dans le digital ? Zoom sur 5 postes clés promis à un bel avenir.

1/ Chief Digital Officer (CDO)

Entreprises de tous secteurs confondus, elles se l’arrachent tous ! Réalisant le réel besoin de compter dans leurs rangs des leaders capables d’amorcer et de piloter la transformation digitale, de nombreuses entreprises ont donc nommé en leur sein un Chief Digital Officer. En France, 90 % des entreprises du CAC 40 ont désormais nommé un CDO pour mener à bien leur transformation digitale selon le cabinet Haussman Executive Search. C’est dire à quel point le poste de CDO a le vent en poupe !

Recherché pour sa polyvalence et son profil expérimenté, le CDO est un stratège et un leader capable d’insuffler la culture numérique dans toute l’entreprise et d’améliorer, grâce aux innovations numériques et aux nouveaux processus de travail, la nouvelle organisation d’une entreprise et sa stratégie. Il doit également être en mesure d’actionner les leviers correspondant aux canaux digitaux que sont le search marketing et les réseaux sociaux, notamment.

Qualifié d’accélérateur ou encore de catalyseur de la transformation digitale des entreprises, le CDO se doit d’être en perpétuelle veille pour suivre de près les évolutions du numérique et les mettre à profit auprès des différents directions (marketing, communication, RH ou direction générale).

 2/ Data scientist 

A l’ère du Big Data, les entreprises doivent recruter de nouveaux talents : les data scientist ! Extrêmement plébiscités du fait de leur rareté, les data scientist ont pour mission la gestion et la valorisation des données massives appelées Big Data.

La mission du Data scientist : mettre en place une stratégie cohérente répondant aux problématiques de son entreprise afin d’exploiter (le plus souvent) à des fins commerciales, les multiples données entrantes. Analyser, organiser, modéliser, synthétiser et restituer les données font alors partie des tâches qui rythment la journée du Data Scientist. Pour ce faire, la maitrise des outils informatiques et d’analyse ainsi qu’un savoir-faire métier marketing sont alors indispensables.

A la fois mathématicien, statisticien et fin stratège, le Data Scientist est un haut responsable polyvalent et expérimenté particulièrement convoité. Le poste de Data Scientist  a même été élu métier « le plus sexy du XXIème siècle » en 2015 par la Harvard Business Review… Rien que ça !

3/ Chef de produit web mobile 

En France comme aux Etats-Unis, le marché publicitaire est dorénavant porté par l’Internet mobile. Il n’est donc pas étonnant de compter le chef de produit web mobile parmi les métiers les plus prometteurs. 

Capable de réaliser un site ou une appli mobile de A à Z mais aussi de mettre à jour l’offre existante selon les avis laissés par les utilisateurs, le chef de produit web et mobile est un professionnel du marketing et du produit Internet. Dans le respect de la stratégie marketing digital de l’entreprise, le chef de projet web mobile a l’entière gestion de toutes les étapes du développement et ce, de la réponse à l’appel d’offres et l’étude de faisabilité du projet jusqu’à son lancement.

En charge de superviser les différents membres de son équipe (webmarketeurs, webdesigners, développeurs…) et d’assurer la coordination entre eux, il propose alors des produits correspondant, au mieux, aux besoins des utilisateurs. Des besoins qu’il a su analyser et identifier en amont.

Avec de solides compétences en webmarketing (ergonomie, normes…), le chef de produit web mobile doit également posséder des connaissances en mesure d’audience et acquisition de trafic afin de pouvoir mesurer la performance et la rentabilité de ses actions. De véritables qualités managériales et un sens du travail en équipe sont également attendus pour fédérer ses équipes autour d’un objectif commun.

 4/ UX designer

L’approche user centric/friendly est aujourd’hui au cœur des stratégies de création et de conception de site web, d’où la forte demande d’UX Designer ou « Experience User Designer ». Spécialiste de l’ergonomie et du design, ce créatif sait prendre en compte les besoins des consommateurs pour répondre toujours mieux aux objectifs de son entreprise. Sa mission : rendre attractive et améliorer sans cesse la qualité de l’expérience vécue par les usagers d’un site web. 

Capable de créer une interface aussi bien pour un site web, une application mobile, une tablette en responsive design comme une borne interactive ou tout autre dispositif numérique, l’UX designer va, en amont, réaliser un audit de l’expérience utilisateur. Les résultats de cet audit font alors de lui un interlocuteur unique avec les utilisateurs et justifie auprès des responsables du projet ses actions.

Dotés de compétences relationnelles comme techniques, ce professionnel encore rare dans le paysage du design digital occupe pourtant déjà une part importante des usages. Des compétences vastes et stratégiques vecteurs de réelles opportunités pour les entreprises.

 5/ Chef de projet e-CRM  

Au centre des préoccupations de la majorité des professionnels du e-commerce, la relation client online doit, plus que jamais, être soignée. Il faut dire que les enjeux sont nombreux. Il est question de fidélisation, d’e-reputation comme de rentabilité de son site web. Au carrefour des fonctions marketing, informatiques et commerciales, le chef de projet e-CRM doit savoir exploiter les données des visiteurs et des clients, trouver des moyens de recueillir des données complémentaires puis analyser les comportements (outil de ciblage comportemental, définition de scénari de navigation…) pour en tirer des conclusions sur les habitudes d’achat.

Doté d’une connaissance consommateur exclusive, le chef de projet e-CRM peut ainsi mettre en place une stratégie de fidélisation et de vente à travers notamment, l’automatisation des campagnes e-CRM par trigger marketing (proposition de produits en fonction des données reçues, e-mailing promotionnel d’un anniversaire, email de panier abandonné) ou encore l’adaptation du site et de ses contenus (publicités). Qu’il s’agisse d’exploiter les données, de mettre en place une stratégie relation client et d’en mesurer les performances et le ROI des actions menées, des qualités de synthèse et d’analyse sont primordiales.

Métier en plein boom depuis l’avènement de la Relation Client 2.0, la profession de chef de projet e-CRM attire de plus en plus les jeunes diplômés d’écoles de commerce, informatique ou marketing. Cependant c’est un marché où la concurrence fait rage !

Go to Source