Les ados sont blasés de Facebook

La tendance n’est pas nouvelle mais elle se renforce. Les ados américains désertent de plus en plus Facebook, considéré comme un réseau social de « vieux », entendez, plus de 30 ans. Selon le Pew Research Center, 71% des adolescents (13-17 ans) américains déclaraient utiliser Facebook en 2014, ce chiffre est passé à 51% en mars/avril 2018. Sacré gadin.

 

Les transferts de masse sont clairs : c’est YouTube qui rassemble le plus les ados américains (85%), devant Instagram (72% contre 52% en 2014) qui est une filiale de Facebook et Snapchat (69%). A noter, seulement 32% des personnes interrogées déclarent utiliser Twitter.

A la question, quelle application ils utilisent le plus souvent, 35% ont répondu Snapchat et 32% ont répondu YouTube contre un minuscule 10% pour Facebook. « Cette évolution dans l’utilisation des réseaux sociaux par les adolescents n’est qu’un exemple de la façon dont le paysage technologique des jeunes a évolué, commente PRC. 

Cette étude confirme celle d’eMarketer qui estime que moins de la moitié des internautes américains âgés de 12 à 17 ans utiliseront Facebook au moins une fois par mois cette année. Une première. Le réseau social perdra 2 millions d’utilisateurs âgés de 24 ans et moins, prédit le cabinet d’études. Dans le même temps, Instagram gagnera 1,6 million et Snapchat 1,9 million d’internautes dans cette même tranche d’âge.

« La question sera de savoir si les utilisateurs plus jeunes trouveront toujours Snapchat cool si plus de leurs parents et grands-parents y sont » s’interroge Debra Aho Williamson, analyste principal chez eMarketer. « C’est la situation dans laquelle se trouve Facebook. »

La problématique n’est pas nouvelle pour Facebook. La tendance remonte au moins à 2013, et ne fait que se confirmer. Mais elle pourrait avoir des répercussions économiques à terme. Les jeunes sont une cible de prédilection. Ceux-ci partagent par exemple plus de contenus que les autres tranches d’âge. Les réseaux sociaux raffolent donc d’eux, tout comme leurs clients annonceurs.

Go to Source


bouton-devis