Les comptes Twitter et Pinterest de Mark Zuckerberg piratés

Ca n’arrive pas qu’aux autres. Les comptes de réseaux sociaux appartenant à Mark Zuckerberg ont brièvement été piratés dimanche par un groupe de hackers connu sous le nom de Team OurMine comme le rapportent les médias américains. Bonne nouvelle pour l’entrepreneur, son compte Facebook n’était pas dans la liste des comptes piratés, mais ses identifiants Twitter et Pinterest ont été utilisés par les membres de la team  pour prendre possession des comptes et poster plusieurs messages visant à alerter le dirigeant sur la faille de sécurité.

Les pirates ont également revendiqué l’attaque sur leur propre compte Twitter, expliquant avoir voulu « tester la sécurité de ces comptes ». Ils ont par la suite invité Mark Zuckerberg à discuter avec eux en message privé, mais le compte de la team OurMine a depuis été suspendu.

Mauvaise habitude 

Sur Twitter, les pirates ont également laissé entendre que le mot de passe utilisé par Mark Zuckerberg pour les différents comptes avait été retrouvé grâce à la mise en vente de la base de données d’identifiants LinkedIn. Cette base de données est issue d’un piratage ayant visé le réseau social en 2012 et a récemment refait surface, un internaute ayant décidé de la vendre sur une place de marché noir en ligne.

Au cours du week-end, d’autres célébrités ont expliqué avoir essuyé des piratages de comptes liés à des réseaux sociaux : Keith Richards, Kylie Jenner ou encore le groupe Tenacious D ont ainsi été touchés par ce type d’attaque selon The Verge, qui soupçonne que là aussi, la mise en vente des identifiants LinkedIn soit à l’origine du piratage.

Le piratage a été très bref et Zuckerberg semble avoir rapidement repris la main sur ses différents comptes. Au final, bien peu de dégâts pour le milliardaire qui ne faisait pas de ces comptes un usage intensif. Il n’avait ainsi rien publié sur son compte Twitter depuis 2012 et son compte Facebook n’a pas été affecté.

Le dirigeant a probablement eu le malheur (comme beaucoup d’entre nous) de réutiliser sur plusieurs sites un même mot de passe faible pour des comptes « secondaires » en termes de sécurité, ce qui lui vaut aujourd’hui de se faire épingler publiquement. Plus de peur que de mal donc, et l’occasion de se rappeler que tout le monde réutilise ses mots de passe, une mauvaise habitude qui peut vous attirer des ennuis.

ZDNet vous accompagne

5 applications pour effacer des données de façon sécurisée

Go to Source