Les cryptomonnaies sont à manipuler avec une « extrême prudence »

 

Les investisseurs se laissent séduire par les cryptomonnaies. Le président de l’US Securities and Exchange Commission, la SEC, tient toutefois à les mettre en garde contre les dangers associés à l’investissement dans des devises virtuelles telles que Bitcoin, Ethereum et Litecoin.

Le président du régulateur américain de la bourse, Jay Clayton, a déclaré lundi que la cryptomonnaie et les « initial coin offerings » (ICOs) comportaient beaucoup moins de protections pour les investisseurs que les marchés de titres traditionnels.

Si c’est trop beau pour être vrai…

En conséquence, juge-t-il, ces transactions créent un environnement propice aux escroqueries et aux manipulations de marché. Il exhorte donc les investisseurs à peser les risques avant de procéder à un investissement.

« Comme pour tout autre type d’investissement potentiel, si un promoteur garantit des retours, si une opportunité semble trop belle pour être vraie, ou si vous êtes pressé d’agir rapidement, soyez extrêmement prudent et soyez conscient du risque de perte de votre investissement » a insisté Clayton.

Les déclarations du président de la SEC interviennent dans un climat marqué par une forte valorisation et la volatilité du bitcoin, portées par l’intérêt croissant des traders de devises. Le Bitcoin s’est négocié jusqu’à 17.370 $ l’unité lundi avant de se replier. Depuis le début de l’année, l’envolée du cours est donc supérieure à 1 600%.

Dans ce contexte, la SEC porte l’essentiel de son action sur la lutte contre les escroqueries visant à délester les investisseurs attirés par les possibilités de la révolution financière et technologique de la cryptomonnaie.

Pas de garantie ni de régulation

Le gendarme de la bourse a intenté la semaine un procès pour geler les actifs de PlexCorps, une société qui promettait un bénéfice de 1,354% en seulement 29 jours aux participants d’une ICO – une vente d’actifs numériques.

Jay Clayton rappelle aux investisseurs qu’aucune ICO n’a été enregistrée auprès de son agence et que celle-ci n’a approuvé la cotation ou l’échange d’aucun produit coté en cryptomonnaie. « Si quelqu’un vous dit le contraire aujourd’hui, soyez particulièrement prudent » prévient-il.

Le président signale que son agence a publié des alertes, des bulletins et des déclarations au sujet des ICO et des cryptomonnaies. Les investisseurs seraient bien inspirés de les lire. En 2014 déjà, la SEC les appelait à la prudence, notant que la cryptomonnaie n’est pas garantie, non réglementée et volatile.

« Si vous décidez d’investir dans ces produits, posez des questions et demandez des réponses claires » écrit M. Clayton, suggérant une liste de questions à aborder comme « Avec qui exactement suis-je en train de contracter ? » et « Où va mon argent et à quoi servira-t-il ? »

Go to Source


bouton-devis