Les levées de fonds IA en Europe ont bondi de 116% en 2017

2017 a vu une explosion des levées de fonds réalisées par des sociétés spécialistes de l’intelligence artificielle européennes, que ce soit en nombre de tours de table ou en capital investi. Si le Royaume-Uni a été largement leader en la matière, la France s’est positionnée juste derrière avec plus de 385 millions d’euros de fonds distribués.

Au total, plus de 2 milliards d’euros ont été levés en Europe en 2017. (crédit : Serena Capital)

En mai dernier, pour le salon Vivatech, le président de la République, Emmanuel Macron, assurait que « la France est en train de rattraper son retard sur les fortes levées de fonds » qu’il faudrait maintenant que l’Hexagone devienne leader en Europe. Sur le cas particulier des levées réalisées par des entreprises spécialisées dans l’IA, le fonds d’investissement Serena Capital le confirme dans sa dernière analyse annuelle de plus de 5 000 tours de table réalisés en 2017 en Europe. Mais selon le document, nos start-ups auront tout de même beaucoup à faire pour rattraper leurs rivales britanniques. Ces dernières ont en effet réalisé 224 tours de tables en 2017, pour près de 687M€ d’investissements. Quand la France occupe la seconde place en termes de fonds distribués (385M€) et est juste derrière l’Allemagne pour ce qui est du nombre de transactions réalisées (60). Nos voisins germaniques ont de leur côté signé 68 accords pour 269M€ investis.

Globalement, l’étude révèle une montée en flèche des levées de fonds dans le secteur de l’intelligence artificielle. Plus 116 % de tours de table entre 2016 et 2017. Sur la même période, les investissements totaux en Europe sont passés de 680M€ en 2016 à 2 000M€ l’année dernière. Et cette explosion des levées de fonds se traduit également à l’échelle nationale : +107% des tours de tables et +102% des montants investis en Grande-Bretagne ; respectivement +58% et +271% en France.

Plus de levées à plus de 10 M€ en France

La France prend en effet du galon sur les plus grosses levées en 2017. Alors que seulement trois avaient dépassé les 10M€ sur 2014-2015, en 2017, cinq tours de tables s’élevaient de 10 à 20 M€ quand cinq autres dépassaient les 20M€. Le président de la République mentionnait Actility, dans les réseaux IoT bas débit, pour sa levée de fonds de 71 M€ à Vivatech. Mais les champions français en matière d’IA répondent aussi aux noms d’Oodrive (65 M€), Dataiku (23,5 M€), Shift et Kalray. Ce dernier a continué à engranger des fonds en mai (10M€) et juin (43,5M€) derniers – qui ne sont pas comptés dans la présente étude.

Par secteur, les levées de fonds étudiées par Serena Capital se sont majoritairement tournées vers des start-ups mettant à profit l’IA dans la santé (256M$), les Fintechs (251M$) et la sécurité (236M$). Crédit : Serena Capital

Selon Serena Capital, ce sont plus de 32 000 emplois qui ont été créés grâce aux levées de fonds réalisées depuis 2014. Soit près d’un emploi créé tous les 100 000 €. En France, sur la même période, ce sont 5 152 postes qui ont été générés, dont 3 676 à Paris et 556 à Toulouse. 11 683 chez les Britanniques, dont 9 548 à Londres. Et 3 220 en Allemagne, dont 2070 à Berlin, 445 à Hambourg et 285 à Munich.

Go to Source


bouton-devis