Les remords du cofondateur de WhatsApp : « J’ai vendu la vie de mes utilisateurs » avec l’acquisition de Facebook

Les remords du cofondateur de WhatsApp : « J’ai vendu la vie de mes utilisateurs » avec l'acquisition de Facebook

En 2014, Brian Acton, le cofondateur de WhatsApp, est devenu multimilliardaire lorsque Facebook a acquis son application de messagerie pour 22 milliards de dollars. Mais, à en croire un portrait de lui dressé par Forbes, il semble que cette décision le mette mal à l’aise.

Brian Acton a quitté WhatsApp en 2017, suivi par son P-DG Jan Koum en août. Selon Forbes, le départ prématuré d’Acton avant que ses actions Facebook ne soient entièrement acquises lui aurait couté 850 millions de dollars.

Le principal différent avec Facebook aurait été la monétisation de l’application de messagerie, qui compte 1,5 milliard d’utilisateurs. Koum et Acton s’étaient montrés réticents à adopter le modèle de publicité ciblée très lucratif de Facebook, qui utilise des données personnelles pour permettre aux spécialistes du marketing d’adapter les publicités à des types spécifiques d’utilisateurs sur le réseau social. Les désaccords ont entraîné des tensions entre Mark Zuckerberg, P-dg de Facebook et Sheryl Sandberg, sa directrice générale.

« J’ai vendu la vie privée de mes utilisateurs à un plus grand profit »

Déclare Brian Acton à Forbes dans un acte de contrition. « J’ai fait un choix et un compromis. Et je vis avec ça tous les jours. » Le réseau social est observé de près depuis le scandale Cambridge Analytica en mars, qui a révélé que 87 millions d’utilisateurs de Facebook ont vu leurs informations personnelles recueillies sans leur consentement par une société de conseil numérique basée au Royaume-Uni. À l’époque, Brian Acton avait tweeté « Il est temps. #deletefacebook. »

Les commentaires d’Acton interviennent alors que Facebook est confronté au départ cette semaine des cofondateurs d’Instagram, Kevin Systrom et Mike Krieger qui serait également dû à des affrontements avec Zuckerberg, lequel aurait renforcé son emprise sur Instagram au cours des derniers mois.

Mercredi soir, David Marcus, chef de la division blockchain de Facebook, a riposté contre Brian Acton dans un message sur Facebook. « Je trouve mesquin le fait d’attaquer les gens et l’entreprise qui ont fait de vous un milliardaire et pris des mesures sans précédent pour vous protéger et vous satisfaire pendant des années. » Et d’enfoncer le clou : « En fait, c’est un tout nouveau standard dans la mesquinerie. »

à lire aussi