Les sites de l’Assemblée nationale et du Sénat touchés par un déni de service

Ce matin, les sites de l’Assemblée nationale et du Sénat étaient perturbés par une attaque informatique. Les deux chambres n’ont pas communiqué sur la nature exacte des attaques, mais confirment à Nextinpact que les deux sites ont été perturbés par ce qui pourrait être une attaque Ddos. Les deux sites ont été dans un premier temps perturbés avant d’être brièvement hors ligne aux alentours de 11h. Le service est maintenant rétabli et les sites web des deux chambres sont à nouveau accessibles.

L’attaque a été revendiquée par un compte twitter proche de la mouvance/nébuleuse Anonymous, @AnonymousArmyFr. Ceux-ci ont entrepris dimanche une campagne d’attaque visant notamment le site du parti socialiste, ainsi que plusieurs autres sites appartenant à des institutions. Aucune confirmation de la part de l’Assemblée nationale ou du Sénat ne vient néanmoins appuyer ces revendications. Le compte AnonymousArmyFr entend notamment protester contre les abus de l’état d’urgence.

@lemondefr @lemondelive @lemonde_pol le site de l’assemblée nationale et du sénat down en ce moment par nous pour l’OpPs #OpPs #Anonymous

— Anonymous France (@AnonymousArmyFr) January 27, 2016

Le Conseil d’État doit s’exprimer aujourd’hui sur la suspension de l’état d’urgence, suite à une réquisition déposée par la ligue des droits de l’homme. Ceux-ci estiment que le maintien ne se justifie plus au vu de la menace. La loi portant sur la reconduction de l’état d’urgence doit être examinée par l’Assemblée nationale et le Sénat à partir du 9 février.