L’extension “.cloud” est disponible à tous

Aruba annonce le lancement public de l’extension « .cloud ». A partir d’aujourd’hui 16 février, la phase de disponibilité générale démarre.

C’est la phase de lancement public, fonctionnant sur la base du « premier arrivé, premier servi ». Ce qui signifie que chacun aura la possibilité de déposer autant de noms de domaines qu’il souhaite, quels qu’ils soient, sans aucune limite, restriction ou prérequis : cette extension sera ouverte à tous, entreprises, professionnels, associations ou particuliers.

Le cloud étant devenu le synonyme de web, la cible est vaste et touche tout le monde : ceux désireux de démarrer un nouveau projet innovant, ceux voulant faire évoluer leur modèle en jouant sur le concept de cloud, ou toute personne souhaitant donner une image plus moderne à leur site web, en utilisant un nom de domaine en .cloud.

Les noms de domaine en .cloud seront disponibles à partir de 6,99€ jusqu’au 29 février. Un prix qui couvrira le nom de domaine lui-même, mais aussi la gestion des DNS et redirections et un support gratuit 24/7. De nombreux services additionnels peuvent le compléter, comme des packs d’hébergement avec des applications pour créer son site, son blog ou un forum, des adresses email ou encore des sites e-commerce.

Le monde des startups a bien compris l’intérêt de ce secteur : de nombreuses entreprises innovantes ont très rapidement rejoint le programme Pionniers, dont AsWeSend, Seejay ou Cloudesire, mais aussi des acteurs établis dans le domaine du web comme ePages et Ubuntu/Canonical.

De plus, durant la période de Sunrise (démarrée le 16 novembre dernier, terminée le 24 janvier et réservée aux titulaires de marques), toutes les plus grandes marques mondiales ont enregistré leur .cloud, comme Intel, Apple, Visa, Amazon, Bosch, Cisco, IBM, Microsoft, Facebook, Twitter, Vodafone et bien d’autres.

« Le terme Cloud, bien que de langue anglaise, est devenu un nom commun dans toutes les autres langues et représente l’innovation et la modernité associées au web et ses technologies. Il constitue tout autant son présent que son avenir. Nous nous attendons à un pic des enregistrements dans les jours suivants le lancement, étant donné que les noms de domaine sont désormais enregistrés en temps réel dans l’ordre d’arrivée ; ceux désireux de protéger leur nom ou marque devront par conséquent se dépêcher » s’enthousiasme Stefano Cecconi, CEO d’Aruba S.p.A.

Go to Source