Lifestage, le nouveau service de Facebook pour empiéter sur l'audience de Snapchat

L’entreprise Facebook propose depuis moins d’une semaine une nouvelle application mobile de partage de vidéo à destination des mineurs. L’application se nomme Lifestage et est disponible sous iOS. De quoi faire trembler Snapchat, plébiscité par les jeunes ?

Michael Sayman, 19 ans, le responsable de l’application, mentionne que Lifestage est réservé aux moins de 21 ans et n’est en rien une messagerie. Accessible sans compte Facebook, l’application permet de se connecter avec ses camarades de classe ou d’établissement scolaire pour partager des profils composés de courtes vidéos. L’idée ? Mettre en scène sa vie quotidienne et la partager avec des proches que l’on rencontre régulièrement.

Très concrètement, ce nouveau service est destinée à marcher sur les plate-bandes de Snapchat, un réseau social qui fait de l’ombre à Facebook chez plus les jeunes, comme le montre ce graphique comScore de mars dernier, portant sur l’année 2015 (lire aussi Popularité des réseaux sociaux chez les ados : Snapchat en tête. Sur Snapchat, ce son pas moins de 10 milliards de vidéos qui sont diffusées tous les jours. Lifestage a donc une belle marge de progression, mais cette métrique donne surtout une idée de l’engouement de ce média pour les jeunes générations.

 

La menace Snapchat est d’autant plus vive que ce réseau social est récent (il est né en 2011), continue à trouver des financements réguliers pour se développer, et que près de 50% de son audience provient de cette jeune génération.

Pas de lancement en fanfare

Lifestage peut être vu également comme une nouvelle tentative de concurrencer Snapchat après l’échec de son rachat par Facebook en 2013. A tout le moins, cela indique que la société de Mark Zuckerberg s’intéresse depuis très longtemps au sort de Snapchat, et à ses conséquences sur son modèle économique.

Reste que l’arrivée de Lifestage ne ressemble en rien à un lancement en fanfare. L’application n’a pas bénéficié d’un plan de communication particulier et n’est disponible que dans quelques pays. D’où l’idée de Techcrunch : Lifestage ne serait rien d’autre qu’un outil d’étude de cette génération qui s’empare de Snapchat et boude de plus en plus les réseaux sociaux traditionnels.

Facebook compte plus de 1,6 milliard d’utilisateurs sur son réseau social, audience à laquelle il faut rajouter celle d’Instagram (propriété de Facebook), soit 500 millions d’utilisateurs supplémentaires. Snapchat ne compte que 150 millions d’utilisateurs (il a tout de même dépassé Twitter sur ce point en juin dernier), mais sa croissance est très rapide.

La bataille entre les deux acteurs se joue néanmoins autant sur des questions de quantité et de qualité d’audience que de pertinence du modèle économique. Alors que Facebook semble dominer le marché de la publicité dans sa catégorie, Snapchat multiplie les initiatives pour muscler son offre.

Pour aller plus loin sur le sujet

Go to Source