Logiciels de présentation : Powerpoint et ses nouvelles alternatives

Avec ses 500 millions d’utilisateurs à travers le monde, PowerPoint demeure le leader du logiciel de présentation. Pourtant, de nombreuses alternatives existent, usant des mêmes ficelles que leur prédécesseur ou réinventant les codes de la présentation.

« Tu peux caler une prés’ la semaine prochaine ?
– Ça marche, je te prépare un PPT. »

Si cet échange vous est familier, ce n’est pas étonnant. Avec son demi-milliard d’utilisateurs, PowerPoint a su s’imposer dans le monde professionnel et universitaire comme un réflexe pavlovien.

Une utilisation à outrance qui fait l’objet de nombreuses critiques. Ainsi, PowerPoint et ses ersatz tendraient à se substituer au discours plutôt que d’en être un support. Ils agiraient comme un simulacre de compréhension, servant un spectacle qui fait faussement figure d’autorité.

Mais le logiciel est généralement moins à blâmer que celui qui s’en sert. En effet, nombreux sont ceux qui s’entêtent à vouloir s’appuyer sur de traditionnelles diapositives, alors que celles-ci sont inadaptées à leur discours. En résultent des « slides » fleuves et des plans de présentation confus. D’autres misent tout sur l’esthétique et les effets dynamiques d’un programme, qui finissent par desservir leur présentation tant ils sont utilisés avec excès.

Logiciels de présentation

Il s’agit donc d’identifier clairement les objectifs d’une présentation afin de sélectionner au mieux le programme adéquat. D’autant plus que l’offre actuelle dépoussière l’exercice et permet de répondre à des besoins nombreux et variés en termes de présentation.

La sélection suivante revient tout d’abord sur les géants actuels de la présentation traditionnelle, avant de mettre en lumière d’autres logiciels de diaporamas linéaires qui parviennent à sortir leur épingle du jeu. Il convient ensuite de passer en revue quelques programmes s’appuyant sur d’autres procédés de présentation plus originaux. Enfin, cette sélection s’intéressera à la façon dont certains logiciels se nourrissent des codes et des tendances actuelles du Web.

Les logiciels linéaires incontournables

logo-powerpoint

PowerPoint

Par sa position hégémonique sur le marché, PowerPoint cristallise donc les critiques émises à l’encontre des logiciels de présentation linéaire. Pourtant, force est de constater que le programme constitue un outil puissant et assez complet, s’appuyant sur les innombrables fonctionnalités développées par la suite Office 2016 au cours des années.

Dès lors, l’utilisateur dispose de la matière nécessaire pour réaliser des créations esthétiques et épurées, aussi bien que des présentations grossières aux choix graphiques douteux.

Soulignons les améliorations notables apportées ces dernières années : des repères actifs bénéficiant d’un magnétisme plus précis, un aperçu de fin de trajectoire pour les animations, un mode présentateur optimisé et un système collaboratif toujours plus complet.

Enfin, l’une des forces principales de PowerPoint demeure sa compatibilité. Matérielle tout d’abord, étant disponible sur Windows, Mac, iOS, Android et Windows Phone. Logicielle ensuite, puisque les fichiers PPT et/ou PPTX peuvent être importés et exportés à partir de nombreux programmes et services Web, dont des logiciels de présentation concurrents.

+ Les plus

– Options nombreuses

– Simple d’utilisation

– Forte compatibilité

– Les moins

– Manque de cadre

– Le prix du logiciel

logo-keynote

Keynote

Intégré à la suite bureautique iWork, Keynote dispose d’une large palette de fonctionnalités, sensiblement équivalente à celle proposée par PowerPoint. Le fait que ce dernier soit d’abord apparu sur Mac en 1987 n’y est peut-être pas pour rien.

À l’ouverture du logiciel, vous pouvez partir d’une création vierge ou sélectionner l’un des différents modèles de présentation disponibles. Des thèmes variés, aussi bien par leur inspiration que par leurs qualités esthétiques.

Apple oblige, c’est par son interface que Keynote se distingue clairement de son concurrent le plus direct. Plutôt que de s’appuyer sur une barre d’outils foisonnante, le programme propose une barre latérale contextuelle, dont les options de style ou d’animations sont adaptées à la slide ou à l’objet sélectionné. Par ce choix ergonomique, le logiciel parvient à concilier des options nombreuses et une interface relativement épurée.

Disponible sur Mac, smartphone et tablette iOS, Keynote permet l’exportation de vos présentations au format PDF, HTML, QuickTime… et PowerPoint bien sûr.

+ Les plus

– Interface intuitive

– Menus contextuels riches

– Les moins

– Le prix

logo-google-slides

Google Slides

Voici un pur produit Google : gratuit, simple d’utilisation, des fonctionnalités nombreuses bien que basiques, et une interface graphique qui assure le service minimum.

Google Slides n’ambitionne pas de révolutionner le genre, mais propose un éditeur rapide à prendre en main, répondant à tous les paramètres d’édition que l’on est en droit d’attendre de ce type de programme : des barres d’outils assez fournies, des options contextuelles à la sélection d’un élément, l’insertion d’animations et de transitions, etc. Le tout répondant à une marge de personnalisation relativement restreinte.

Google Slides se distingue moins par ses qualités intrinsèques que par la place qu’il occupe dans l’écosystème Google. Son intégration dans Google Drive rend la création et la sauvegarde (automatique) de vos présentations très pratiques ; bien qu’il permette aussi l’import et l’export de fichiers PDF. Accessible en ligne et hors ligne depuis un navigateur, il est également disponible sur iOS et Android.

Notons enfin la présence d’un système de modification participatif via le partage d’une URL.

+ Les plus

– La compatibilité Google

– Fonctionnalités nombreuses…

– Modification partagée

– Les moins

– Interface austère

– … mais basiques

Les diaporamas alternatifs

logo-emaze

Emaze

Changement de décor complet avec Emaze, un programme en ligne qui se distingue par ses modèles de slides graphiques et épurés, ses fonds vidéo, ses jeux de couleurs et ses animations.

Si la forme est séduisante, le fond l’est aussi : vous pouvez insérer trois niveaux de texte, du son, des vidéos (notamment un lecteur YouTube ou Vine), des graphiques interactifs, des animations Flash, un module Google Maps et du code HTML. Le programme va même plus loin que les traditionnelles sélections de formes, en proposant l’insertion de pictogrammes en flat design : bulles de dialogue, rubans et vignettes, logos de réseaux sociaux, etc. De plus, la sélection d’un élément fait apparaître des options contextuelles intéressantes, telles que la création d’un effet 3D et le verrouillage.

Là où le bât blesse, c’est que vous êtes quelque peu dépendant des modèles proposés. Difficile par exemple de régler les animations comme vous le souhaitez. Les possibilités restreintes de la version gratuite peuvent aussi se révéler frustrantes, puisque vos présentations devront rester publiques et uniquement disponibles en ligne. Il vous faudra passer à la version Premium d’Emaze, à 8,45 euros par mois, pour profiter de créations privées et téléchargeables en PDF ou en vidéo.

+ Les plus

– Présentations très esthétiques

– Contenu varié

– Les « sections » pour ranger ses slides

– Les moins

– Version gratuite très limitée

– Trop balisé

logo-bunkr

Bunkr

Conçu par une start-up française, ce logiciel gratuit de présentation en ligne permet l’insertion d’un très large éventail de contenus Web. Chaque diapositive est répartie en blocs distincts, qui vous invitent de manière intuitive à ajouter l’un des nombreux types de contenus proposés. Outre l’insertion classique de textes ou d’images, Bunkr permet d’illustrer vos présentations de publications sociales (tweets, posts Facebook, etc.), de sons (via Spotify, SoundCloud, etc.), de vidéos (via YouTube, Vine, etc.), d’articles (Wikipedia, WordPress, sites d’actualités, etc.), voire de contenus issus de services spécifiques (Google Maps, SlideShare, Airbnb, etc.).

S’il mise beaucoup sur son contenu, Bunkr se révèle assez pauvre dans ses options d’édition. Seuls quatre modèles de slides sont disponibles, au sein desquels le système de blocs se révèle parfois contraignant. Ceux-ci ne peuvent pas être modifiés ni accueillir plusieurs contenus à la fois, ne serait-ce qu’une image et un texte. Vous pouvez cependant définir un fond d’écran pour votre présentation, piochée sur votre ordinateur ou au sein de la modeste galerie proposée.

Notons que vos présentations peuvent être consultées en ligne ou exportées en PDF.

+ Les plus

– Contenus Web nombreux

– Interface épurée et élégante

– Gratuit

– Les moins

– Peu de personnalisation

logo-haiku-deck

Haiku Deck

Au premier abord, le logiciel en ligne Haiku Deck semble n’être qu’un ersatz très simpliste de PowerPoint. Mais derrière ce minimalisme assumé, le programme défend une autre façon d’envisager la présentation, plus synthétique et percutante, à la manière des haïkus, ces poèmes japonais très brefs.

Vous choisissez l’un des six modèles de slides, saisissez un titre et un sous-titre, ajoutez une image de fond et passez à la slide suivante. Une idée par diapositive, renforcée par un support visuel unique. Voici grossièrement la solution du programme pour rendre vos interventions limpides et mémorables. Haiku Deck se prête donc davantage à la présentation de concepts et d’idées simples, plutôt qu’à des discours complexes et chiffrés.

À noter cependant la possibilité de choisir l’une des associations typographiques disponibles, de sélectionner un type d’agencement du contenu, ainsi qu’un fond, à partir d’une image ou d’une palette de couleurs. On peut regretter qu’il soit nécessaire de débourser 5 euros par mois pour rendre ses présentations privées et pouvoir les télécharger au format PDF ou PPT.

+ Les plus

– Idéal pour des présentations synthétiques

– Les moins

– Version gratuite trop limitée

Présenter autrement

logo-slides

Slides

Contrairement aux programmes de présentation purement linéaires comme Google Slides, le logiciel en ligne Slides vous permet d’établir un chemin à la fois horizontal et vertical. L’occasion de lister les grandes parties de votre présentation horizontalement, et de développer chacune d’entre elles de manière verticale. Ou d’établir un chemin principal horizontal, et de prévoir des slides facultatives sur un axe vertical. Vous pouvez à tout moment accéder à une vue générale du chemin établi, parfois complexe et difficile à modifier.

Puisque Slides s’appuie sur HTML, CSS et JavaScript, il hérite des possibilités de personnalisation permises par ces langages. Ainsi, deux barres d’options richement fournies vous permettent d’agir sur la présentation (thèmes prédéfinis, import PDF ou PPT, gestion d’une bibliothèque d’images, etc.), ou sur la slide en cours (édition du texte, ajout d’une image, d’un bout de code, ordre d’apparition des éléments, etc.). De plus, chaque élément sélectionné, ainsi que la slide elle-même, disposent d’un menu contextuel reprenant ces options.

La version gratuite vous permet de stocker 250 Mo de présentations publiques et en ligne. Disponible pour 5,60 euros par mois, la version Pro vous permet de profiter de 2 Go de stockage, d’un mode offline et d’un export PDF.

+ Les plus

– Plusieurs chemins de navigation

– Options d’édition nombreuses

– Grille avec magnétisme

– Les moins

– Prise en main délicate

– Uniquement en ligne

logo-prezi

Prezi

Depuis son lancement en 2009, Prezi est parvenu à rassembler 60 millions d’utilisateurs, en proposant une interface visuelle et un concept séduisants, en totale rupture avec l’environnement de PowerPoint. Il est disponible sur navigateur, Windows, Mac et iOS.

Le programme s’appuie sur un panneau interactif, au sein duquel vous placez des slides, ou « cadres », qui accueilleront vos contenus. En agissant sur la rotation et l’échelle de ces cadres, vous créez des transitions dynamiques très esthétiques. Elles peuvent se révéler rapides et abruptes, selon la distance ou la différence d’échelle des cadres, d’autant qu’il est impossible de les configurer directement.

Outre l’insertion de textes ou d’images au sein d’un cadre, le logiciel dispose d’une douzaine de structures prédéfinies, correspondant à des schémas classiques d’agencement de l’information (cercle vertueux, carte mentale, etc.). De plus, un chemin de fer vous permet de gérer l’ordre d’apparition des cadres, ainsi que l’ordre des éléments au sein d’un même cadre.

Une utilisation gratuite de Prezi vous permet de créer un nombre limité de présentations publiques, et d’en télécharger une en version portable. Il vous faudra débourser 4,62 euros par mois pour rendre vos créations privées et bénéficier d’une assistance.

+ Les plus

– Dynamique et esthétique

– Une nouvelle façon de penser

– Structures prédéfinies

– Les moins

– Transitions délicates

– Chronophage

– Version gratuite trop limitée

logo-slidedog

SlideDog

Si ce logiciel pour Windows vous permet de créer des slides, il ne dispose d’aucun éditeur capable de placer manuellement du contenu et de le personnaliser. En effet, la particularité de SlideDog est d’associer chaque diapositive à un fichier externe, vous évitant ainsi de passer par de multiples programmes au sein d’une même présentation.

En mode lecture, il permet de visionner directement un document multimédia, des fichiers Word et Excel, ou une page Web. Vous pouvez même importer une présentation Prezi ou PowerPoint, qui se subdivisera automatiquement en sous-diapositives. Il est également possible d’utiliser l’interface propre de chaque logiciel et de modifier directement vos documents au cours d’une présentation.

Bien que SlideDog soit disponible gratuitement, il s’étoffe d’options interactives intéressantes pour 7,82 euros par mois. En partageant une URL, votre auditoire peut suivre une présentation en direct sur un appareil mobile, interagir à des sondages proposés et donner son avis à la fin de la présentation.

+ Les plus

– Rassemble des contenus nombreux

– Présence d’outils interactifs…

– Les moins

– Interface austère

– … en version payante

logo-go-animate

GoAnimate

Si vous souhaitez présenter un concept, une idée simple, sans avoir à passer par un diaporama, vous pouvez opter pour la création d’une vidéo en motion design grâce à GoAnimate.

Ce logiciel en ligne, qui repose sur la technologie Flash, vous invite tout d’abord à sélectionner un univers graphique : dessin animé, univers crayonné, infographies, etc. Dès lors, vous accédez à un éditeur, au sein duquel vous pouvez créer et modifier des scènes en vous appuyant sur une timeline, et à une bibliothèque d’éléments particulièrement fournie. Celle-ci vous permet d’intégrer de nombreux décors, personnages, accessoires, sons et éléments chiffrés (graphiques, pourcentage, etc.).

Une fois placé sur une scène via un glisser-déposer, chacun des éléments peut être modifié grâce à des options contextuelles. Vous pouvez définir une expression faciale et un mouvement à votre personnage, en puisant parmi les nombreux exemples disponibles. Poussez la personnalisation plus loin en faisant parler votre personnage à partir de votre propre voix enregistrée.

Au-delà de 15 jours d’utilisation gratuite, vous devrez payer 39,60 euros pour continuer à profiter de GoAnimate et pour pouvoir exporter de manière illimitée vos créations en vidéos MP4 720p.

+ Les plus

– Univers graphiques agréables

– Éléments très nombreux

– Personnalisation poussée

– Les moins

– Prise en main délicate

– Très cher

Les présentations façon Web

logo-sway

Sway

Plutôt que de changer en profondeur PowerPoint, Microsoft a choisi de délivrer une alternative qui tranche foncièrement avec son prédécesseur. Gratuit et disponible sur navigateur, Windows et iOS, le programme permet de réaliser des présentations sous la forme de panneaux Web interactifs.

Sway se veut plus épuré et intuitif que son aîné. Vous disposez d’un « scénario », au sein duquel vous placez par un glisser-déposer des « cartes », c’est-à-dire des blocs de contenu : texte, image, vidéo, graphique, tweet, etc., depuis votre ordinateur ou à partir du moteur de recherche intégré. Chaque carte dispose d’options contextuelles propres à son contenu : édition du texte, taille, lien, etc. Vous pouvez également regrouper certains d’entre eux au sein de cartes dynamiques particulièrement esthétiques : un diaporama ou une pile de photos, une image qui s’efface au passage de la souris au profit d’une autre, une grille de documents, etc. Enfin, à vous de définir un défilement des pages : vertical, horizontal ou par slides.

Le programme dispose d’une galerie de thèmes pas forcément très esthétiques, mais que vous pouvez personnaliser à l’envi. Si vous êtes en manque d’inspiration, le bouton « Remixer » définit aléatoirement un nouveau thème pour votre présentation.

Gratuit, Sway permet de générer des présentations publiques ou privées, consultables via une URL.

+ Les plus

– Gratuit

– Interface élégante

– Éléments dynamiques

– Les moins

– Contenu léger

– Personnalisation limitée

– Un peu fourre-tout

logo-adobe-slate

Adobe Slate

À l’instar de Sway, Adobe Slate vous permet de réaliser vos présentations sous la forme de pages Web dynamiques, sans savoir coder. Ce qui n’est pas sans rappeler , l’outil de création de sites Web « automatique » d’Adobe.

Ce logiciel en ligne gratuit s’appuie sur une interface WYSIWYG très épurée. Après avoir défini un écran titre, il vous suffit de scroller pour voir apparaître une icône qui vous invite à ajouter du contenu : un texte, un lien qui prend la forme d’un bouton dynamique, ou une image. Par l’intermédiaire d’options contextuelles, cette dernière peut être légendée, conserver sa taille d’origine, prendre la largeur de l’écran ou s’afficher dynamiquement grâce à un effet parallaxe. Vous pouvez également ajouter un groupe d’images, organisées à la manière d’un tableau Pinterest.

Mais la simplicité et l’intuitivité d’Adobe Slate se font au détriment de ses options de personnalisation. Ainsi, vous devrez vous contenter de la dizaine d’associations typographiques et colorimétriques proposées, ainsi que des deux niveaux de titre disponibles.

Vos présentations peuvent être consultées depuis une URL publique ou privée.

+ Les plus

– Gratuit

– Simple et intuitif

– Les moins

– Personnalisation limitée

logo-reveal-js

Reveal.js

Vous avez quelques notions de développement ? Vous ne souhaitez pas vous limiter au cadre établi par ces logiciels de présentation ? Reveal.js est fait pour vous. Ce framework, sur lequel s’appuie le logiciel en ligne Slides, exploite les possibilités d’HTML5, CSS3 et JavaScript, pour vous permettre de créer et personnaliser vos présentations.

Une large palette de propriétés CSS a été prédéfinie pour vous permettre d’insérer des textes, des listes, des citations ou des tableaux de manière stylisée. Différents thèmes et transitions sont également disponibles. Au moyen d’une balise spécifique, vous pouvez aussi définir l’ordre d’apparition des éléments présents sur une slide, représentée par la balise « section ».

Entièrement responsive, ces présentations peuvent être parcourues sur tout support, notamment sur un appareil mobile par un simple glisser du doigt, et exportées en PDF. Reveal.js vous permet aussi de zoomer sur une slide et d’accéder à une vue générale de la présentation.

Enfin, vous pouvez profiter des ressources supplémentaires mises à disposition par une large communauté de développeurs.

+ Les plus

– Nombreuses options prédéfinies

– Communauté active

– Les moins

– Connaissances techniques requises

logo-impress-js

Impress.js

Concluons cette sélection par un autre framework qui donner la possibilité de réaliser ses présentations en HTML, CSS et JavaScript. La différence avec Reveal.js ? Impress.js s’inspire ouvertement de Prezi en proposant une toile interactive comme support de présentation.

Les possibilités de CSS3 fournissent le terreau idéal pour reproduire les transformations, les transitions et les rotations permises par Prezi. Il vous suffit par exemple de saisir les valeurs des propriétés data-x, data-y et data-z pour définir les coordonnées d’une slide par rapport à la précédente.

En plus d’être gratuit et largement enrichi par la communauté, Impress.js se targue de pouvoir réaliser des effets 3D, contrairement à son modèle.

+ Les plus

– Un Prezi gratuit

– Communauté active

– Les moins

– Connaissances techniques requises