Mainframe : les grands systèmes menacés par la pénurie de compétences

Les nouveaux arrivants sont encore trop peu nombreux pour compenser les départs en retraite d’experts des ordinateurs centraux ou grands systèmes, tels les IBM Z.

C’est ce qu’indique une enquête (Modern Mainframe KPIs) commandée à Forrester Consulting par Compuware, éditeur de logiciels d’optimisation pour grands systèmes. Le sondage a été mené aux États-Unis et en Europe (France, Allemagne, Royaume-Uni) auprès de décideurs et spécialistes mainframe de grandes entreprises.

57% des organisations (62% en France) déclarent exécuter plus de la moitié de leurs applications critiques dans un environnement mainframe. Un taux qui devrait atteindre 63% (72% en France) l’an prochain. Mais avec un nombre réduit d’experts pour les gérer.

En moyenne, les entreprises ont perdu 23% (17% en France) de leur main d’oeuvre spécialisée mainframe au cours des cinq dernières années. 63% de ces employés (59% en France) n’ont pas été remplacés. L’attentisme de départements IT et RH, et les préférences d’une nouvelle génération d’ingénieurs expliquent la tendance.

Mainframe recherche DevOps

72% des applications orientées clients des entreprises (86% en France) dépendent en grande partie ou totalement de la puissance de traitement du mainframe.

Mais certaines organisations n’en mesurent pas l’efficacité via des indicateurs de performance clés (KPI). Or, pour Compuware, se désintéresser de mesures d’optimisation est une attitude dépassée et économiquement risquée à l’heure du tout numérique.

Pour Chris O’Malley, CEO de Compuware, « de nombreux DSI de grandes entreprises font face à une situation d’urgence en matière de mainframe ». Ils ont, selon lui, tout intérêt à adopter une « approche DevOps » du mainframe. À défaut, ils risquent de se laisser distancer par d’autres organisations plus agiles et attractives pour les jeunes diplômés.

Lire également :

Le mainframe, une solution (encore) pleine d’avenir selon BMC

Numérique, data, devops… Les priorités du DSI, selon IDC

(Photo credit: seeweb via VisualHunt.com / CC BY-SA)

Go to Source


bouton-devis