MangStor dévoile ses baies NVMe over Fabric

La course à la performance dans le stockage s’accélère. Après les baies 100 % Flash, voici venir les baies 100 % Flash à base de stockage flash PCI express supportant le protocole NVMe over Fabric, un protocole en phase finale de standardisation au sein de SNIA dont l’objectif et de permettre la conception de baie de stockage Flash partagée offrant des performances et un niveau de latence similaire à celui de cartes Flash PCIe NVMe installées à l’intérieur d’un serveur.

À l’occasion du dernier IT Press Tour, Le MagIT ainsi pu rencontrer le CTO de Mangstor, une start-up créée à Austin en 2011. Prince, qui a longtemps travaillé pour la division serveur de Dell, a détaillé comment les baies de stockage NX de la firme tirent parti de la spécification NVMe over Fabric pour offrir des performances Flash bien supérieures à celles des baies traditionnelles.

Mangstor, un pionnier des baies NVMe over Fabrics

L’idée est relativement simple : La spécification NVMe over Fabric permet à des serveurs de communiquer avec des périphériques de stockage Flash NVMe au-dessus d’un réseau supportant le protocole RDMA. Dans la pratique, cela signifie Infiniband, les déclinaisons à 10 et 40 Gbit d’Ethernet (avec des adaptateurs supportant le protocole ROCE) et la version à 56 Gigabit/s d’Ethernet de Mellanox). Comme l’a expliqué Prince, les baies de la firme sont aujourd’hui capables de saturer un commutateur Mellanox, un fait suffisamment rare pour être souligné.

Concrètement les baies NX6320 de la firme s’appuient sur des versions OEM des serveurs PowerEdge R730 de Dell et utilisent les cartes Flash PCIe NVMe développée par le constructeur. Chacune de ses cartes (baptisées MX3600), dispose d’une capacité brute de 2,7 To et peut délivrer jusqu’à 3,7 Go/s de bande passante soutenue ainsi que 900 000 IOPS en lecture aléatoire et 600 000 IOPS en écriture. Selon le modèle, les baies NX embarquent entre 2 et 4 de ses cartes et sont capables de délivrer jusqu’à 12 Go/s de débit soutenu et jusqu’à 3M d’IOPS en lecture et 2,25 M d’IOPS en écriture. Le tout dans 2U et avec des latences d’accès quasi surréalistes de 110 microsecondes en écriture et de 30 microsecondes en lecture. Il est en outre possible d’agréger les performances de plusieurs serveurs et de sécuriser les données en s’appuyant sur le volume manager minimaliste des baies ou en s’appuyant sur les capacités des clients Linux et Windows (les deux OS supportés par le constructeur).

Un focus sur la performance

Le constructeur se concentrant sur la performance brute, il ne faut toutefois pas attendre pour l’instant de fonctions de stockage avancées (snapshots, réplication, réduction de données…). Paul Prince explique toutefois que rien n’interdit à un client de fronter ses baies avec des solutions de stockage logicielles comme DataCore SanSymphony ou FalconStor FreeStor si l’on veut disposer de services riches (au détriment toutefois de la performance).

Mangstor propose aujourd’hui à ses clients d’évaluer sa technologie via un kit de test incluant une baie NX6320 R avec 8 To de flash, un commutateur Mellanox et 2 cartes 40/56 Mellanox. En Europe, ces produits sont pour l’instant disponibles via l’intégrateur anglais Diamond Point international et via l’intégrateur allemand zStor.