Messagerie chiffrée : Telegram menacée de blocage par la Russie

L’application de messagerie chiffrée Telegram s’est attiré les foudres de nombreux gouvernements au cours des derniers mois. Elle pourrait bien cette fois se retrouver interdite de territoire si elle refuse de se plier aux injonctions du gouvernement russe.

L’application est très populaire en Russie : son créateur, Pavel Dourov, en est originaire et avait déjà créé le réseau social vKontakte. Il est d’ailleurs un opposant de longue date au gouvernement et avait eu maille à partir avec l’administration par le passé. La messagerie est de son côté basée à Berlin.

 

Mais cette fois-ci, le gouvernement lave son linge sale en public : celui-ci a ainsi publié une lettre ouverte, publiée sur le site du Roskomnadzor, l’agence russe de régulation des médias comme le rapporte Reuters. Dans sa lettre, le gouvernement demande à Telegram de remplir un formulaire d’information destiné aux autorités, une mesure qui s’applique aux diffuseurs d’informations basées sur le territoire national. 

La Russie s’apprête d’ailleurs à voter une loi visant les applications de messagerie et qui contraindra les utilisateurs à s’identifier à l’aide d’un numéro de téléphone afin de pouvoir rester identifiables par le gouvernement. Telegram cristallise le débat portant actuellement au niveau mondial sur les applications de messagerie chiffrée.

Le logiciel a été utilisé par des partisans du jihad afin de communiquer de la propagande et de coordonner certaines attaques. Les gouvernements appellent donc Telegram à coopérer, et la Russie ne fait donc pas exception.

Go to Source