Microsoft Lumia 650, le test : un smartphone Windows 10 qui manque d'audace

Photo : la qualité Nokia est toujours là

Le Lumia 650 intègre un capteur photo 8 mégapixels affichant des caractéristiques identiques à celles de son prédécesseur : 28 mm et ouverture à f/2.2. Et sans surprise, on obtient des résultats similaires, à savoir des photos homogènes, aux couleurs fidèles, et aux textures relativement précises. Dans une catégorie où l’appareil photo reste le principal levier pour économiser, c’est une agréable surprise qui confirme la bonne réputation des Lumia sur ce point.

Photo scene

Le bilan est plus mitigé en situation de faible luminosité. Loin du niveau d’un haut de gamme, le Lumia 650 affiche un bruit très présent, même si à ce prix, on a vu bien pire !

Performances

Il n’y avait pas grand-chose à attendre du petit Snapdragon 212 qui équipe le Lumia 650, et « pas grand-chose », c’est précisément ce qu’il nous donne. Comme évoqué précédemment, on n’a pas vraiment noté de performances inférieures à celles du Snapdragon 400 du Lumia 640 : c’est même plutôt l’inverse sur Multibench 2.

Lumia 650 capture

Avec WP Bench, le 640 est en tête, l’écart étant toutefois assez réduit. Le problème n’est pas là de toute façon. Si l’usage « standard » du téléphone ne pose pas de souci hormis quelques flottements constatés ici ou là (sans qu’on sache vraiment si ça vient du processeur ou de Windows 10), les performances sont de toute façon insuffisantes pour jouer de manière fluide à des jeux 3D. Asphalt 8, par exemple, saccade de manière perceptible, même en niveau de détail moyen.

Autonomie

L’autonomie confirme-t-elle nos craintes sur la capacité de la batterie ? Oui et non. Tout dépendra de votre usage. Quant au nôtre, il nous est arrivé, le plus souvent, de dépasser légèrement une dizaine d’heures d’utilisation. Pas franchement incroyable, mais pas catastrophique non plus.

En revanche, lors d’une journée particulièrement chargée en mails push et en notifications de réseaux sociaux, le smartphone chargé vers 9h30 rendait l’âme sur le coup des 16 heures.

Sur un test d’autonomie vidéo avec écran à 100% de sa luminosité et Wi-Fi activé, on dure exactement 7 heures et 30 minutes, un score là encore assez honorable. Le choix d’un Snapdragon 212 n’est donc pas si absurde.

Modifié le 11/03/2016 à 18h17

Notre avis

Microsoft signe un smartphone correct avec son Lumia 650. Le terminal séduit par la finesse et l’élégance de son design – même si on regrette le côté « fun » des précédents Lumia – et par la très bonne qualité de son écran AMOLED.

Windows 10 apporte toujours sa différence et sa simplicité d’utilisation rafraichissantes, même si privé de ses fonctionnalités les plus « premium », réservées au haut de gamme (Continuum, Windows Hello), il s’avère un peu moins pertinent sur des terminaux plus modestes. On aimerait que les développeurs fassent l’effort de l’adopter plus massivement, car on a toujours besoin d’une alternative forte à iOS et Android.

Lumia 650

Il reste dommage que Microsoft ait rogné sur certains composants, et notamment sur une batterie qui gagnerait à être encore plus conséquente. On apprécie la finesse et la légèreté du téléphone, mais avec une batterie similaire à celle de son prédécesseur, et un processeur peut-être un peu plus musclé (un Snapdragon 616 par exemple, comme sur le Honor 5X), on aurait vraiment tenu un smartphone milieu de gamme de très bonne qualité. À quand un 650XL ?

Microsoft Lumia 650

Les plus

+ Design fin et premium

+ Bel écran AMOLED

+ Bonnes performances photo

+ Windows 10 agréable et simple…

Les moins

– … Mais un sentiment d’inachevé

– Batterie en baisse

– Processeur un peu juste (jeu 3D)

3.5

Fonctionnalités

Performances

Modifié le 11/03/2016 à 18h17

Go to Source