Microsoft Nano Server : une version allégée de Windows Server

Microsoft a annoncé la semaine dernière être en train de travailler sur un nouveau système de serveur spécifiquement pensé pour être plus flexible et plus léger.

Microsoft logo building gb sq

Alors que Microsoft multiplie ses travaux dans le secteur des objets connectés, la société annonce avoir développé un Nano Server, un système d’exploitation conçu pour exécuter des applications Web et des conteneurs Web. L’objectif est de proposer une infrastructure rapide et légère avec une consommation moindre.

Nano Server est basé sur Windows Server mais le système est pensé pour recevoir moins de mises à jour et de patchs de sécurité, tout en optimisant la gestion des ressources, et avec un temps de démarrage moins long. L’OS permettra d’accueillir des applications Web et les développeurs pourront n’installer que les composants dont ils ont besoin.

Pour alléger Windows Serveur, Microsoft a ôté la couche graphique ainsi que la prise en charge des architectures en 32-bit. Certains composants des services Server Core sont également absents. Nano Server ne propose pas l’accès au bureau à distance et n’intègre pas de module de connexion. La gestion du serveur est effectuée par lignes de commande ou via WMI (Windows Management Instrumentation), un ensemble d’interfaces qui permet d’accéder à la surveillance et au contrôle de ressource système.

Microsoft explique que Nano Server recevrait 92 % de bulletins de sécurité en moins et, au travers des tests internes, le système serait plus stable avec 80 % de redémarrages en moins en comparaison à Windows Server. Retrouvez davantage d’informations sur cette page.

La firme de Redmond devrait présenter plus en détails son Nano Server à l’occasion des conférences BUILD et Ignite qui se tiendront fin avril et début mai.