Netflix commence à bloquer les accès par VPN et proxies

De la parole aux actes. Il y a quelques jours, Netflix annonçait qu’il entendait mettre un terme à l’utilisation par ses utilisateurs des services VPN et proxies permettant d’accéder à d’autres contenus vidéo que ceux en principe proposés par pays.

En Australie, les hostilités ont commencé puisque selon plusieurs sources,  le message : « Il semblerait que vous utilisez un unblocker ou un proxy. Veuillez désactiver tous ces services et réessayer » s’affiche lorsqu’un abonné tente de contourner les règles d’utilisation du service.

Explications. Vous êtes un utilisateur français de Netflix, mais vous jugez le catalogue du service de streaming un peu pauvre à votre goût sur le territoire. Pourquoi alors ne pas passer par un VPN ou un proxy pour vous faire, par exemple, passer pour un utilisateur américain et accéder au contenu plus riche disponible dans ce pays ?

Un certain nombre de clients de Netflix sont parvenus à la même conclusion et recourent à des VPN et proxy pour se connecter. Pour le service américain, cette pratique n’est pas nouvelle. Or ses fournisseurs de contenus, les ayants droit, voient d’un mauvais oeil cette pratique.

Un pays, des contenus dédiés, et pas plus

Netflix a donc annoncé qu’il prendrait de nouvelles mesures pour lutter contre ces usages. « Au cours des prochaines semaines, ceux utilisant des proxies et des ‘débloqueurs’ seront seulement en mesure d’accéder au service du pays dans lequel ils sont actuellement » écrit dans un billet de blog David Fullagar, vice-président de Netflix en charge de l’architecture de diffusion. Chose qui semble donc se confirmer aujourd’hui en Australie

« Nous sommes confiants dans le fait que ce changement n’affectera pas les membres qui n’utilisent pas de proxies » assure-t-il. Pas d’effet de bord, promet-il. Netflix part donc ouvertement en guerre contre les connexions depuis un proxy, un VPN ou un outil de déblocage comme il en existe sur Internet.

Pourquoi ne pas simplement proposer une bibliothèque de contenus identique d’un pays à un autre ? Parce que les droits ou licences auprès des propriétaires de contenus doivent être négociés par marché. Tous les Etats ne disposent pas non plus de la même législation sur les droits d’auteur.

« Nous avons du chemin à faire avant que nous puissions offrir aux gens les mêmes films et séries télé partout » commente David Fullagar. D’ici là, Netflix doit donc satisfaire les ayants droit. « En attendant, nous allons continuer de respecter et de faire respecter les licences de contenu par localisation géographique  » déclare le dirigeant américain.

Les nouvelles mesures qui seront mises en place par Netflix seront-elles réellement efficaces ? Le jeu du chat et de la souris pourrait bien continuer. Le service a recours à divers technologies pour localiser les membres et stopper les « tentatives de contourner la géolocalisation » commente vaguement un porte-parole du service, qui refuse de communiquer plus de détails sur les moyens de détection mis en œuvre.