Nintendo Switch : un émulateur déjà en chantier

Nintendo Switch : un émulateur déjà en chantier

Ça lui pendait au nez, mais c’est tout de même très tôt. Comme ses prédécesseurs, la Nintendo Switch devrait bientôt pouvoir être émulée sur PC si l’on en croit le tweet de l’équipe à l’origine de l’émulateur 3DS Citra. Moins d’un an après la sortie de la console, la team annonce en effet travailler sur Yuzu, qui devrait devenir le premier émulateur Nintendo Switch.

Il va toutefois falloir patienter encore un peu avant de pouvoir jouer à Mario Odyssey sur votre PC, l’équipe n’ayant annoncé aucune date de lancement. Elle ne donne pas non plus de détails sur sa méthode, mais lors de la conférence 34C3 qui s’est déroulée fin décembre 2017 en Allemagne, des hackers ont présenté un exploit du kernel de la Switch permettant de lancer des logiciels maison, exploit qui pourrait potentiellement servir dans le cas de Yuzu. Notez que si cet exploit arrive aussi vite, c’est parce que la Switch embarque une puce Nvidia Tegra X1 certes modifiée mais déjà bien connue des pirates…

Des réactions divergentes

Les réactions sur Twitter au post de l’équipe de Yuzu sont très divergentes. Certains utilisateurs craignent que l’arrivée d’un émulateur aussi tôt dans le cycle de vie de la console ne cause du tort à la plateforme, en facilitant le piratage. D’autres pensent avant tout aux avantages des émulateurs pour le modding des jeux ou pour la création d’applications maison diverses. 

Pour rappel, les émulateurs ne sont pas illégaux en soi. Ce qui l’est, c’est de télécharger des jeux ou d’en mettre à la disposition d’autres internautes. Seule exception : la copie privée, ou plutôt, la copie de sauvegarde. Mais il ne suffit pas de posséder l’original d’un jeu pour l’invoquer. Il faut également avoir copié soi-même le jeu à partir du support d’origine. Télécharger sur Internet un jeu que l’on possède reste donc illégal.

 

Rejoignez la conversation