Nuvea (New Generation SR) prix Digitalisation des Trophées de la transition énergétique

Nuvea (New Generation SR) prix Digitalisation des Trophées de la transition énergétique Nuvea (New Generation SR) prix Digitalisation des Trophées de la transition énergétique

A lire aussi

Un réseau d'énergie solaire basé sur la blockchain

Sunibrain lève 1,3 million d'euros pour ajouter de l'intelligence au photovoltaique

C’est une démarche inédite. La plate-forme Nuvea, proposée par New Generation SR, une start-up parisienne créée en 2011, s’attache à l’optimisation de l’emplacement des applications sur les serveurs. À la clé, la promesse d’une économie d’énergie de 20 à 40 %. Les enjeux économiques et environnementaux sont considérables. La consommation d’énergie représente 60 % des frais d’exploitation des datacenters, et un datacenter moyen engloutit l’énergie consommée par une ville de 50 000 habitants.

Mieux placer les applications sur les serveurs

bieJusqu’ici, les démarches d’optimisation énergétique s’intéressaient soit au bâtiment, soit aux serveurs, mais pas au couple applications-serveurs. « Avec le développement de la virtualisation, on ne voit plus sur quels serveurs tournent les applications, explique Stéphane Lederle, le directeur du développement. Elles sont placées de façon aléatoire sur les machines. »

en test dans 2 datacenters

La solution Nuvea (service cloud) identifie les serveurs associés à chaque application. Elle procède en trois étapes : la collecte d’informations sur la façon dont les applications utilisent les serveurs, l’analyse de ces données au big data, et des propositions d’amélioration en modifiant l’emplacement d’applications sur les serveurs. Son mérite réside dans les algorithmes big data développés avec le CNRS, l’Inria et l’ENS. La plate-forme, en cours de test sur trois datacenters, devrait entrer en production fin 2016.

Go to Source


bouton-devis