Nvidia veut s’allier avec les opérateurs télécom pour son service de cloud gaming

Nvidia veut s’allier avec les opérateurs télécom pour son service de cloud gaming Nvidia veut s’allier avec les opérateurs télécom pour son service de cloud gaming © Nvidia

A lire aussi

Google Stadia, un service de cloud gaming très ambitieux mais rempli de zones d'ombre

Project xCloud : Microsoft en dévoile un peu plus sur son projet ambitieux de cloud gaming

Nvidia a donné des nouvelles de son service de cloud gaming, GeForce Now, lors de sa conférence GTC 2019 qui se tenait du 18 au 21 mars à San Jose (Californie). Il va notamment bénéficier des nouveaux serveurs RTX que l’entreprise a dévoilé à la conférence. Ils donneront au service les capacités d’une GeForce RTX 2080, avec gestion du ray tracing et du DLAA.

Du streaming pour la réalité virtuelle

Cette puissance de calcul va aussi permettre à GeForce Now de proposer des expériences de réalité virtuelle. Plusieurs démonstrations en était faite lors de l’évènement. L’Usine Digitale a pu en faire avec le jeu Beat Saber, sur un casque HTC Vive Pro.

Le système utilise le format de compression HEVC pour réduire la bande passante. Avec les serveurs RTX, la bande passante recommandée est de 50 Mb/s, sachant que le système peut fonctionner en mode dégradé jusqu’à 15 Mb/s. Pour nos essais, l’ingénieur en charge de la démonstration, Rouslan Dimitrov, a limité cette dernière manuellement pour prouver que cela fonctionne.

Des détails techniques qui restent à parfaire

Nous avons effectué plusieurs sessions de jeu et toutes n’étaient pas parfaites. Nous avons notamment ressenti du lag dans le mouvement des contrôleurs et des problèmes de tracking, mais ces derniers seraient le résultat d’un parasitage des balises Lighthouse (un problème commun avec les casques Vive lors de conventions) et pas du service cloud.

Nous avons pu jouer malgré ces déboires, mais même lorsque le tracking semblait correct, l’expérience nous a paru plus lente et pataude qu’en local. A noter que cette fonctionnalité de stream VR est encore en développement, et qu’on attendra donc de tester une version plus avancée pour vraiment juger de son intérêt.

Une alliance avec les opérateurs télécom pour le cloud gaming

Nvidia annonce cependant d’ores et déjà qu’il travaille avec des opérateurs télécom et constructeurs d’appareils électroniques, en l’occurrence AT&T et HTC, pour permettre à des casques sans fil d’avoir accès à du contenu depuis le cloud. Nvidia fait référence ici à la démonstration de cloud gaming qu’avait donné HTC lors du Mobile World Congress 2019. L’entreprise taïwanaise y simulait une connexion 5G jusqu’à son hub, puis une connexion Wi-Fi du hub vers le Vive Focus Plus.

Puisqu’on parle de partenaires, la principale annonce pour GeForce Now était sans conteste la création du programme « GeForce Now Alliance ». HTC et son hub 5G en font partie, mais Nvidia semble surtout cibler les opérateurs télécom. Son objectif est d’étendre le nombre de data centers du réseau GeForce Now, Nvidia lui-même n’en possédant que 15 aux Etats-Unis et en Europe. Les deux premiers opérateurs à être partenaires du programme sont Softbank au Japon et LG U+ en Corée du Sud. Ils déploieront tous les deux des serveurs RTX d’ici la fin de l’année.

Go to Source


bouton-devis