Orange Bank sera lancé en retard

Premier couac pour Orange Bank, pierre angulaire de la diversification de l’opérateur historique. Le service qui se présente comme le « Free de la banque » devait être lancé auprès du grand public début juillet. Invoquant des difficultés dans l’expérience client, le lancement du service prévu début juillet est repoussé sine die le temps de poursuivre les tests avec les salariés d’Orange, révèle les Echos.

 

« Nous optons plutôt pour un lancement échelonné. Il s’agit désormais pour l’opérateur de peaufiner l’expérience client », explique au quotidien une source proche du dossier. « Nous allons prendre le temps nécessaire, car nous ne pouvons pas nous permettre d’avoir le moindre bug. », confirme Stéphane Richard à Paris-Match.

Ce retard est étonnant car Orange ne part pas d’une feuille blanche. Le service est piloté par André Coisne, ancien directeur général de Bforbank (filiale du Crédit Agricole), surtout, il s’appuie sur l’expertise de Groupama Banque racheté à Groupama mais aussi sur ses initiatives internes comme Orange Money, très utilisé en Afrique (400 millions d’euros par mois de transactions) où les comptes bancaires sont rares ou Orange Finanse en Pologne, un service bancaire complet et 100% mobile qui est le modèle d’Orange Bank.

De quoi faire flamber le budget de lancement ? La mise en orbite d’Orange Bank coûtera 100 millions d’euros à l’opérateur et les ambitions affichées sont fortes : 2 millions de clients dont 400.000 l’an prochain et 400 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2018.

Trop fortes ?  Bourorama Banque, installé depuis plus de 10 ans, vient à peine de franchir la barre des 900.000 clients… « Orange bénéficie d’une combinaison d’atouts essentiels et uniques pour réussir le lancement d’une banque innovante 100% mobile : une marque forte incarnant des valeurs clés comme la sécurité et la fiabilité, un solide réseau de distribution, et surtout la confiance de 27 millions de clients », commentait il y a peu Stéphane Richard. Mais il faudra encore patienter pour le vérifier.

Go to Source