Orange va tester la 5G à Lille et Douai dès le second semestre 2018

Orange va tester la 5G à Lille et Douai dès le second semestre 2018

Orange accélère sur la 5G. Et veut le faire savoir. La firme organisait ce matin à Paris une conférence de presse pour présenter ses ambitions sur la question. Elles sont assez simples : être leader sur le marché. Point. S’il n’en ressort que peu d’annonces concrètes, surtout plus pour le grand public. L’idée était surtout de mettre en avant les diverses applications potentielles. Or, ces dernières intéressent principalement les professionnels. On peut en revanche se réjouir de voir qu’Orange prépare le terrain.

D’ailleurs, dès 2018 la firme mènera des expérimentations 5G à Lille et Douai en partenariat avec Ericsson. On savait les villes candidates auxdites expérimentations, on sait désormais qu’elles auront la chance de les vivre. La firme n’a pas été très diserte sur la nature des expérimentations, elle parle d’une « expérimentation technique », comprendre que s’il y aura bien un réseau, il ne faut pas s’attendre à des tests à grande échelle. Les tests seront lancés dès la mi-2018, sous réserve de l’autorisation de l’ARCEP, ce qui ne devrait être qu’une formalité.

Débits 10 fois supérieurs 

Orange promet des débits jusqu’à dix fois supérieurs à ceux de la 4G. Ils créeront selon eux « de nouveaux usages pour tous : des solutions de réalité augmentée, la possibilité pour les entreprises de déployer un réseau local sans-fil, mais aussi la capacité de répondre à une consommation de contenus multimédia qui ne cesse d’augmenter. » Soit. Mais finalement, le plus intéressant est peut-être l’autre annonce : celle d’un test grandeur nature « d’accès internet très haut débit à la maison via la 5G.« 

Ils auront lieu en Roumanie et permettront d’amener internet dans les foyers (et les entreprises) là où la fibre n’a pas été déployée. Cela permettrait d’offrir du très haut débit dans les zones peu denses relativement facilement. Bouygues Télécom a d’ailleurs mis un pied à l’étrier en proposant sa 4G Box, et si l’idée est bonne et parfois suffisante pour un accès domestique, elle n’est pas en mesure de couvrir tous les besoins, notamment en raison d’un Ping relativement élevé. Un point qui devrait justement être nettement amélioré en 5G.

Si tout se passe bien, la 5G devrait être commercialisée en 2020, c’est en tout cas l’objectif de l’Union Européenne.