Oui, Twitter peut gagner de l’argent, un trimestre au moins

 

Facebook n’est plus le seul réseau social à réaliser des bénéfices, même si pour le géant la rentabilité était une réalité avant même son entrée en bourse. Le chemin a été plus long pour Twitter – et le restera encore quoi qu’il advienne.

Les investisseurs n’ont cependant pas caché leur satisfaction. Comme le laissait présager le service en ligne en octobre dernier, il a bien terminé l’année sur un résultat positif. Une entreprise rentable, quoi de plus normal après tout.

Toute première fois, Toute toute première fois 

Certes, mais depuis sa création en mars 2006, jamais Twitter n’était parvenu à dégager des bénéfices. C’est donc désormais chose faite. Et avec la manière qui plus est. Pour le 4e trimestre 2017, la firme américaine a dégagé 732 millions de dollars de chiffre d’affaires, en hausse de 2%.

Mais le chiffre qui retient plus particulièrement l’attention, c’est donc les 92 millions de dollars de bénéfices réalisés par Twitter. Wall Street apprécie, surtout au cours d’une semaine boursière particulièrement chahutée.

Mais en outre, Twitter s’offre le luxe de dépasser largement les attentes des marchés. Le consensus des analystes de la place financière s’établissait à 686,06 millions de dollars. Comme un autre réseau social, lui aussi en quête de croissance et de rentabilité, Snapchat, Twitter rassure (pour le moment) sur la crédibilité de son modèle basé essentiellement sur la publicité.

« Le nombre total d’annonces publicitaires a augmenté de 75% d’une année sur l’autre, grâce à la poursuite de la transition vers les impressions publicitaires vidéo et la hausse des taux de clics. Le taux de clics d’une année à l’autre augmente pour tous les principaux types de publicités, car la pertinence des annonces continue de s’améliorer pour tous les formats publicitaires. Les initiatives d’apprentissage automatique [Ndlr : machine learning] ont un impact en affinant progressivement nos capacités de ciblage et de mise en correspondance des publicités au fil du temps. Le taux de clic a également bénéficié de la croissance de produits vidéo plus attrayants au quatrième trimestre, tels que la Video Website Card et la Video App Card » écrit Twitter dans une lettre à ses actionnaires.

Facebook en a fait un paramètre essentiel de l’analyse du développement d’un réseau social : l’évolution de la base d’utilisateurs. Dans ce secteur aussi, Twitter est en progression avec en moyenne 330 millions d’utilisateurs actifs par mois (+4%). En ce qui concerne les utilisateurs quotidiens, la hausse est plus nette encore : +12%.

Pas de malédiction de l’après 140 caractères

Pour le service en ligne, il s’agit aussi de rassurer sur l’efficacité des changements apportés et sur la stratégie conduite. Ainsi, il annonce que l’engagement a été stimulé par le passage de Twitter de 140 à 280 caractères maximum. La preuve de la pertinence de remettre en cause une tradition et une spécificité, voire une marque de naissance.

Twitter met également en avant son virage vers le live. Il précise ainsi avoir diffusé en direct plus de 1140 événements au quatrième trimestre, dont 60% ont touché une audience mondiale. Le message aux annonceurs et investisseurs : le live fonctionne sur Twitter.

 

L’annonce des premiers bénéfices trimestriels de son histoire ferait presque oublier que la route est encore longue pour pérenniser le modèle Twitter. En effet, sur l’ensemble de l’année fiscale 2017, celui-ci a continué de perdre de l’argent : 108 millions de dollars au total. Par ailleurs, le chiffre d’affaires a reculé de 3% sur un an.

La situation reste néanmoins plus encourageante que par le passé, ne serait-ce qu’en raison d’une nette réduction des pertes – permise notamment par une diminution des dépenses. 2018 s’annonce-t-elle donc sous les meilleurs auspices ?

Premiers bénéfices annuels en 2018 ? Oula doucement

Les résultats du premier trimestre en donneront une sérieuse indication. Mais l’entreprise préfère visiblement rester prudente pour le moment. Si elle vise 185 à 205 millions de dollars d’EBITDA sur le trimestre en cours, elle n’a en revanche pas communiqué d’objectif de revenu ou de bénéfice.

La tonalité du discours aux actionnaires se veut néanmoins optimiste :

« Nous avons constaté un renforcement continu des solutions données et entreprise (DES) au quatrième trimestre. Nous bénéficions toujours de notre nouvelle stratégie de produits et distribution à plusieurs niveaux, avec un nombre significatif de nouvelles transactions signées au quatrième trimestre. Toujours au quatrième trimestre, nous avons introduit des API premium, une nouvelle ligne de produits qui offre aux développeurs un accès accru aux données Twitter et un moyen plus souple de concevoir et de développer leurs activités. Nous prévoyons que les solutions données et entreprise continueront de contribuer de manière de plus en plus importante à la croissance des revenus et à la rentabilité globale. »

Go to Source


bouton-devis