Peugeot Citroën : "La voiture autonome c'est pour 2020"

La voiture autonome est en préparation aussi chez PSA Peugeot Citroën. Date d’arrivée prévue : 2020.

Le président du directoire de PSA Peugeot Citroën Carlos Tavares vient encore de l’affirmer sur RTL : « La voiture autonome c’est pour 2020 ». C’est dans cette optique que le groupe multiplie les essais sur route ouverte, en France et en Espagne, afin de valider ses dernières technologies.

Selon Carlos Tavares, « nous ne sommes plus dans la science-fiction en matière de véhicule autonome. (…) La technologie aura un niveau de fiabilité bien supérieure à celle de l’être humain. 90 % des accidents de la route sont liés à une erreur humaine ». De fait, les technologies de conduite autonome développées par PSA comprennent déjà le suivi de trajectoire, les dépassements ainsi que la limitation et la régulation de vitesse. Pour rappel, la conduite automatisée s’appuie sur toute une série de capteurs placés sur le véhicule.

Des tests en cours

Plusieurs véhicules autonomes du groupe circulent d’ores et déjà sur routes ouvertes. PSA Peugeot Citroën a d’ailleurs communiqué sur l’un d’entre eux, une C4 Picasso spécialement équipée, ayant réalisé la liaison Paris-Madrid via Bordeaux. Désormais, il continue sa route en Espagne, comme l’atteste une vidéo mise en ligne par le constructeur. D’autres prototypes devraient rejoindre cette flotte sur les routes de France et de Navarre en 2016.[embedded content]

Outre PSA Peugeot Citroën, Ford, Mercedes ou Volvo, entre autres, travaillent activement pour sortir un premier modèle offrant une conduite entièrement automatisée d’ici à 2020. Nissan a déjà annoncé de son côté sa volonté d’équiper deux crossovers de systèmes autonomes d’ici 2017, tandis que Tesla propose déjà un mode de conduite « autopilote » sur ses Model S et X.

Enfin, selon un sondage sur les Français et la mobilité publié par PSA Peugeot Citroën, les automobilistes sont 51 % à attendre d’abord d’une voiture autonome qu’elle fluidifie le trafic. Ils souhaitent également qu’elle puisse accroître la sécurité à bord du véhicule (33 %) et gagner du temps (23 %).

À lire également :