Phishing : 2 millions de victimes en France l'an passé

De plus en plus sophistiquées et crédibles, les attaques par phishing font de plus en plus de victimes, en France notamment. Il faut dire que les emails piégés se faisant passer pour votre banque, votre opérateur ou pour les impôts afin de détourner des informations personnelles sont montés en gamme. Moins de faute d’orthographe, message personnalisé… : malgré la médiatisation de ces attaques, la hausse du nombre de victimes est exponentielle. Le phishing constitue aujourd’hui une des portes d’entrée principales des hackers pour voler des données ou pénétrer et compromettre des systèmes.

Selon des chiffres relayés par Europe 1 qui seront officialisés lors du FIC (forum international de la cybersécurité) qui se tient actuellement à Lille, on a compté pas moins de 2 millions d’internautes français ayant cliqué sur ces messages frauduleux en 2015. C’est 100 fois plus qu’en 2013 !

Précisément, on compterait tous les jours dans notre pays 110 attaques de phishing différentes. « Les victimes vont continuer à être nombreuses parce que les pirates innovent constamment. Les données sont disponibles pour, facilement, faire des attaques plus personnalisées : on réutilise les noms et des données de catégories socio-professionnelles ou des données de lieux d’habitation qui vont faire en sorte que la victime est plus susceptible de donner ces données parce qu’on pense vraiment qu’on s’adresse à elle. », expliquent à nos confrères Vincent Hinderer, secrétaire général de l’association Phishing Initiative.

Différents moyens existent pour se protéger : le bon sens, la vérification du lien de réponse (souvent une url exotique) ou utiliser les outils de certains navigateurs.