PlayStation VR : toujours pas de date et de prix, mais de nouveaux jeux annoncés

Le casque de réalité virtuelle de Sony, le PlayStation VR, a fait une nouvelle apparition sur scène à l’occasion de la conférence PlayStation Experience 2015. Encore une fois, pas d’annonce de sortie ou de prix, mais de nouveaux titres annoncés.

S’il est certain que le casque PlayStation VR sortira en 2016, Sony n’est définitivement pas pressé de dire quand, et précisément à quel prix il sera disponible. Par contre, chaque nouvelle conférence du constructeur nippon est l’occasion d’en découvrir un peu plus sur le contenu qui sera disponible au lancement, ou plus tard dans l’année. En tout, 60 titres devraient être disponible et/ou compatibles avec le casque lors de sa sortie.

PlayStation VR

La PlayStation Experience 2015 a ainsi permis de découvrir de nouveaux titres. Certains ne seront a priori pas exclusifs au casque de Sony, mais permettent de se faire une idée de plus en plus précise du type d’expérience que l’on devrait trouver sur le PlayStation VR. On retiendra donc les titres suivants.

Dans la catégorie « déjà vu ailleurs », on peut citer Job Simulator. Le titre, que nous avons déjà pu apercevoir dans nos essais du HTC Vive, sera donc également proposé sur PlayStation VR. Développé par Owlchemy Labs, le jeu place le joueur dans un open space futuriste où les employés ont été remplacés par des robots. A lui de gérer les conflits du quotidien, notamment en virant des employés tout en mangeant des donuts, en renversant du café et en décorant son bureau. Amusant 5 minutes, le titre ne risque pas d’être un vrai argument d’achat du casque, à moins d’avoir des talents cachés.

Lorsque le nom de SCE Santa Monica Studio a été évoqué sur scène, tout le monde a cru que God of War 4 allait être annoncé. Pas de chance pour les fans de Kratos : l’annonce concernait The Modern Zombie Taxi Co., sorte de Crazy Taxi à la 1ière personne, où l’on incarne un zombie dans une ville remplie de morts-vivants. Ca a l’air loufoque et décalé, mais, encore une fois, on cherche le potentiel de killer app.

Autre titre résolument décalé, 100ft Robot Golf se présente, comme son nom l’indique, comme un jeu de golf avec des robots… mais pas n’importe lesquels puisqu’il s’agit de mecha particulièrement grands ! Développé par No Goblin, le titre ne cache pas ses influences. Les machines géantes ressemblent beaucoup aux Eva de l’anime Neon Genesis Evangelion et la bande-annonce lorgne également du côté de l’oeuvre de la Gainax. La destruction de l’environnement sera visiblement autant de la partie que la compétition sportive…

On pourra également profiter de licences connues. Le retour de Rez, jeu indépendant centré sur une expérience musicale, fera ainsi son retour dans une nouvelle version en 1080p et 60 fps, repensée pour la réalité virtuelle. Rez Infinite risque d’enchanter autant que son volet initial, mais l’expérience pourrait cependant donner le tournis.

Ace Combat 7, de Bandai Namco, a également été annoncé pour PlayStation VR. Il ne s’agit pas là d’une exclusivité au casque, puisque le jeu a été présenté comme compatible : l’expérience ne se limitera donc pas au PlayStation VR, et on pourra y jouer sans. La bande-annonce n’est d’ailleurs pas particulièrement explicite concernant le potentiel de l’expérience en réalité virtuelle.

Et puis il y a eu des annonces un peu plus mystérieuses et oniriques. Celle d’Eagle Flight, titre développé par Ubisoft, par exemple. Dans ce jeu, toujours en réalité virtuelle, on incarnera un aigle dans un Paris où la nature semble avoir repris ses droits. Difficile de ne pas penser à Assassin’s Creed en voyant cette bande-annonce, alors que l’univers n’a vraisemblablement pas grand-chose à voir. De quoi piquer la curiosité des joueurs qui n’ont pas le vertige !

Le dernier jeu annoncé comme étant en développement pour le PlayStation VR est Golem, du studio Highwire Games. C’est à travers un trailer mettant en scène une mise en abyme que l’on découvre le concept du jeu : prendre le contrôle d’un golem au coeur d’un monde magique. A ce stade, il y a de quoi être intrigué, bien que l’on ne sache quasiment rien du titre et de son potentiel.

A ce stade, on ne peut pas nier que Sony enrichit rapidement son catalogue à l’approche de l’année 2016. De là à dire qu’on y trouve actuellement des titres qui donnent envie de dépenser plusieurs centaines d’euros pour un casque, il y a sans doute un fossé, mais il est cependant certain que la firme nippone a su attirer de nombreux studios de développements sur sa plateforme.