Pour renforcer sa cybersécurité, Renault a mis en route un SOC avec Sogeti

Avec son SOC, Renault cherche à garantir mondialement sa cybersécurité en faisant disparaître toute zone d'ombre. (Crédit D.R.)

Avec son SOC, Renault cherche à garantir mondialement sa cybersécurité en faisant disparaître toute zone d’ombre. (Crédit D.R.)

Le Security Operations Center mis en place par Renault avec Sogeti visera à garantir la cybersécurité du groupe sur le plan mondial.

Renault a désormais un SOC (Security Operations Center) en charge de la cybersécurité du groupe sur le plan mondial. Ce SOC est opérationnel depuis décembre 2015. Situé à Toulouse, il a été conçu et est géré en collaboration avec Sogeti (groupe Capgemini). Bien entendu, il a été adapté aux besoins et risque particuliers du constructeur automobile.

Ce SOC surveille la totalité de l’infrastructure informatique du groupe dans le monde. Il supervise les solutions de sécurité mises en place. La multiplicité des outils choisis permet de mieux s’assurer de l’absence de failles. Ces outils permettent notamment un pilotage des informations de sécurité et de gestion des événements. Les indicateurs de compromission les plus récents, déterminés à partir d’une combinaison d’informations techniques représentatives d’une activité malveillante sur le SI, ont bien sûr été mis en place.

Go to Source