Près de 5 milliards de morts sur Facebook avant 2100 ?

Près de 5 milliards de morts sur Facebook avant 2100 ?

Selon une étude menée par l’Oxford internet Institute, un département de recherche et d’enseignement dédié aux sciences sociales de l’Internet, il y aura plus de morts que de vivants sur Facebook avant la fin du siècle. Pour arriver à cette conclusion, deux hypothèses sont envisagées. La première approche, la moins plausible. Facebook ne recrute plus de nouveaux membres. Dans ce cas, le réseau comptera plus de morts que de vivants avant 2070. Mais si la croissance actuelle se poursuit, l’équipe de recherche estime qu’il pourrait y avoir 4,9 milliards de profils décédés sur le réseau à l’horizon 2100. 

« Cette étude a fourni la première projection rigoureuse de l’accumulation des profils Facebook appartenant au défunt […] Nous avons conclu que des centaines de millions de profils de morts seront ajoutés au réseau au cours des prochaines décennies seulement, et que les morts pourraient bien être plus nombreux que les vivants avant la fin du siècle« 

La question de cette nécropole numérique va rapidement se poser, notamment d’un point de vue anthropologique. Toutes ces données auront une valeur historique et sociale pour les générations futures. Une véritable archive du monde. « Ces profils font de plus en plus partie de notre bilan collectif en tant qu’espèce et pourraient s’avérer inestimables pour les générations futures. Nous croyons qu’une approche multipartite est le meilleur moyen de conserver des archives aussi vastes », note les auteurs de l’étude. 

Source : Sage Journals

à lire aussi

 

Rejoignez la conversation