Project xCloud : Microsoft en dévoile un peu plus sur son projet ambitieux de cloud gaming

Project xCloud : Microsoft en dévoile un peu plus sur son projet ambitieux de cloud gaming Project xCloud : Microsoft en dévoile un peu plus sur son projet ambitieux de cloud gaming © Microsoft

A lire aussi

Project Stream : Google teste le cloud gaming dans Chrome avec Assassin’s Creed Odyssey

Microsoft investit dans 5 studios de jeux pour renforcer son écosystème Xbox

Microsoft en a dévoilé un peu plus sur son futur service de cloud gaming le 9 octobre. Il est pour le moment baptisé Project xCloud et ses premiers tests publics auront lieu en 2019. L’entreprise avait annoncé cette initiative en juin lors de sa conférence de l’E3. Le secteur est en plein essor, avec entre autres les services PlayStation Now, GeForce Now ou même la start-up française Blade avec son offre Shadow. Le dernier en date à s’y frotter a été Google, pas plus tard que la semaine dernière, avec son Project Stream. Microsoft se devait donc de riposter, même s’il n’a pas encore grand chose à montrer.

L’entreprise teste pour le moment son service en interne sur des smartphones et des tablettes et fonctionne soit avec un contrôleur Xbox One, soit avec une interface tactile universelle que Microsoft a développé spécifiquement pour l’occasion. Le maître-mot pour le créateur de la Xbox semble être de pouvoir proposer une expérience de qualité à une très large échelle, un défi que les services existants n’ont pas encore relevé.

Combiner les forces d’Azure et Xbox

Il a pour ce faire un atout de taille : son expertise dans le cloud d’infrastructure avec Azure. Microsoft possède des data centers dans 140 pays, ce qui lui confère une rare force de frappe pour le streaming de jeux vidéo. Ce type de contenu est en effet beaucoup plus complexe à gérer que des médias passifs comme la musique ou la vidéo, puisque les utilisateurs contrôlent ce qui s’y passe en temps réel. Dans sa version actuelle, la technologie de Microsoft nécessite une bande passante de 10 Mb/s pour fonctionner (soit 1,25 Mo/s). L’entreprise déclare vouloir optimiser ces besoins au maximum pour qu’il soit possible de jouer en 4G et à l’avenir en 5G.

[embedded content]

L’autre avantage de Microsoft est son expérience dans le jeu vidéo. La société révèle avoir mis au point un type de serveur blade customisé, qui intègre les composants de plusieurs consoles Xbox One, afin de créer des racks dédiés dans tous ses centres de données. Le déploiement sera évidemment progressif dans les différentes « régions » que sert l’entreprise. Question contenu, Microsoft affirme que tous les jeux disponibles sur la Xbox One (plus de 3000) pourront être déployés via Project xCloud sans que leurs développeurs n’aient à faire quoi que ce soit.

Go to Source


bouton-devis