Projet Natik : des datacenters Microsoft sous-marins

Les datacenters posent deux problèmes récurrents : leur alimentation électrique et le refroidissement des serveurs qui y sont hébergés.

Des problèmes qui souvent trouvent leur solution (pour tout ou partie) dans un choix judicieux de leur emplacement. Ainsi Facebook a installé un datacenter en Suède pour profiter du climat, Yahoo près des chutes du Niagara, pour utiliser l’eau comme refroidisseur. OVH, pour son datacenter géant capable d’accueillir 360 000 serveurs, a choisi le site de Beauharnois au Canada. Pour profiter d’un climat ‘plutôt frais’ et du barrage électrique situé à proximité.

Microsoft expérimente une autre approche, originale, avec le projet Natik, rapporte le New York Times.

Le projet Natik, c’est la construction de datacenters sous la mer. La masse d’eau froide tout autour 🙂 devant servir au refroidissement. Microsoft indique aussi que ces localisations géographiques réduiront les temps de latence, car la plus grande partie des populations connectées sont situées près des côtes.

Ces datacenters sont en deux variantes pour le moment. A chaque fois ils ont la forme d’un gros cylindre de 2,5m de diamètre. Tantôt arrimés au sol marin, tantôt flottants juste sous la surface. L’électricité nécessaire à ces datacenters est produite, au moins en partie, par des systèmes de turbines exploitant les courants sous-marins.

La vidéo ci-dessous, issue du site officiel du projet Natik ne dit hélas pas comment les techniciens vont procéder pour changer un disque dur cassé sur un serveur.