Recap IT : La Russie espionne via des routeurs, La DSI de la Société Générale recrute, BMW adopte une rétroaction qualitative

Cette semaine, les services de cybersécurité britanniques et américains ainsi que le FBI ont dénoncer dans un rapport les techniques des hackers soutenus par la Russie pour infiltrer à la fois les réseaux d’entreprises mais aussi les routeurs des particuliers. En France, la Société Générale recrute 600 informaticiens en CDI. La semaine a aussi été ponctuée par la Journée de la femme digitale. En Allemagne enfin, le constructeur BMW revoit sa gestion des clients clients et adopte une rétroaction qualitative.

Retrouvez chaque semaine dans le Monde Informatique le récapitulatif des infos marquantes du secteur web&tech. (Crédit : D.R.)

La Russie espionne via des routeurs dénoncent Londres et Washington. Dans un rapport d’alerte conjoint, le NCSC – Centre de cybersécurité national britannique -, le FBI et le Department of Homeland Security détaillent les techniques utilisées par des hackers – soutenus par la Russie – pour attaquer des équipements réseaux d’entreprises et d’administrations, mais également des routeurs utilisés par des particuliers.

La Société Générale recherche 600 informaticiens en CDI. La direction des systèmes d’information  poursuit le rythme de ses recrutements avec 600 postes ouverts en CDI en 2018 avec une forte proportion d’analystes des données, de spécialistes IoT ainsi que de développeurs. Une dizaine d’embauches de profils formés à la technologie blockchain sont également prévues dans les mois qui viennent.

Gestion des clients : BMW adopte une rétroaction qualitative. Le constructeur automobile est en train de passer d’un processus d’enquête de satisfaction vieux de dix ans à une interface unique dans le but de passer d’une rétroaction quantitative à une approche qualitative afin de proposer des services améliorés à ses clients.

Ce que l’IPO de DocuSign signifie pour le marché de l’e-signature. Avec l’introduction en bourse de DocuSign, quel sera l’impact sur le marché de la signature électronique que se dispute aujourd’hui plusieurs acteurs dont OpenTrust, Oodrive, YouSign, Cryptolog ou encore Adobe.

Des boîtiers pour déverrouiller des iPhone déjà vendus à des agences fédérales. Les entreprises Cellebrite et Grayshift auraient déjà commencé à vendre des produits capables de contourner les mécanismes de sécurité de l’iPhone. Services de police et agences fédérales se bousculent pour acheter la technologie.

6 raisons de freiner ses projets en IA. L’intelligence artificielle se fraie un chemin dans le monde des affaires. Mais au lieu de se lancer à corps perdu dans l’utilisation de cette technologie, les DSI devraient s’arrêter et chercher les impacts commerciaux potentiels de l’IA. Les bons comme les mauvais.

A l’occasion de la Journée de la femme digitale, le 17 avril, Le Monde informatique a dressé cette semaine le portrait de cinq femmes liées au secteur de l’IT :

Elisabeth Moreno, PDG de Lenovo France. « Il faut avoir des rôles modèles féminins dans l’IT »

Roxanne Varza, directrice de Station F. « J’ai vécu des situations bien pires aux Etats-Unis et en Angleterre qu’en France »

Anna Stépanoff, fondatrice de la Wild Code School. « On peut se former au code à tout âge et même en étant enceinte »

Laure de La Raudière, députée d’Eure-et-Loir. « Je ne peux pas imaginer que le monde de demain soit conçu et codé par 90% d’hommes »

Isabelle Collet, maîtresse d’enseignement à l’Unige. « Femmes dans l’IT, nous aurons du mal à aller plus bas »

Pour surfer sur RGPD, Hortonworks glisse du big data au data management. A l’occasion de son événement européen Dataworks Summit, à Berlin cette année, Hortonworks a insisté sur la dimension data management de sa plateforme, avec notamment le concours de son module Data Steward Studio (DSS).

Facebook s’appuie sur RGPD pour revoir sa politique sur les données privées. Après plusieurs de tourments liés à l’exploitation des données personnelles de ses utilisateurs par Cambridge Analytica, Facebook annonce s’appuyer sur le RGPD pour offrir « de nouvelles expériences de protection de la vie privée à tous ses utilisateurs ».

Facebook recrute pour concevoir ses propres puces. Le réseau social a récemment publié des offres d’emploi pour recruter des ingénieurs concepteurs ASIC et FPGA. Ceci dans le but de constituer une équipe capable de concevoir ses propres circuits.

Microsoft pousse une puce IoT avec un noyau Linux. Sa solution Azure Sphere offre un environnement sécurisé pour les objets connectés. Une puce Mediatek, un service de sécurité dans le cloud et… un noyau Linux. Une première pour l’éditeur qui justifie cette utilisation par la taille de l’empreinte de l’OS et les besoins de ses partenaires fondeurs.

Salesforce fait de Mulesoft la pierre angulaire de son cloud d’intégration. Lors de sa conférence développeurs TrailheaDX, l’éditeur SaaS Salesforce.com a annoncé son prochain cloud Integration qui s’appuiera sur la plateforme de gestion d’API de Mulesoft.

5 serveurs qui n’existeraient pas sans l’Open Compute Project. Créé en 2011 par un ingénieur de Facebook, l’Open Compute Project (OCP) permet de partager des designs de serveurs et autres hardwares pour datacenter. Voici 5 projets de serveurs qui n’ont pu voir le jour que grâce à l’OCP.

Comment sécuriser son stockage cloud. Tout le monde utilise le cloud aujourd’hui pour stocker ses données, parce que la configuration et l’utilisation sont simples et que c’est un très bon moyen de sécuriser ses informations. Nous revenons ici sur les différences manières de se protéger en mode hébergé.

Les mots de passe des mobiles désormais exigibles en garde à vue. Le Conseil constitutionnel a décidé, dans le plus grand silence médiatique, qu’un article du code pénal sur le refus de remettre aux autorités « une convention secrète de déchiffrement de cryptologie » s’applique aussi aux codes PIN et de déverrouillage SIM d’un téléphone. Le refus de transmettre ces informations est désormais répréhensible.

Scality lève 48,5 M€ pour investir dans l’ingénierie. Le franco-américain spécialiste du stockage cloud objet, vient de clore un 5ème tour de table, encore plus important que le dernier en date. 48,5 M€ ont été levés cette fois auprès de ses investisseurs historiques auxquels s’ajoute Harbert European Growth Capital.

Le concours AI Challenge Paris Region est ouvert. Annoncé au CES en janvier dernier, ce concours a ouvert ses inscriptions le 12 avril. A l’issue des votes du jury, début juillet, une enveloppe de 1 million d’euros sera répartie entre trois startups lauréates qui portent un projet hardware ou software utilisant l’intelligence artificielle.

Go to Source


bouton-devis