RGPD : les plaintes à la CNIL évidemment en hausse

Le RGPD aurait-il eu son petit effet ? La CNIL explique avoir constaté une importante recrudescence des dépôts de plainte depuis l’entrée en vigueur du règlement européen sur la protection des données personnelles. Comme le rapporte NextInpact, 2770 plaintes ont été déposée depuis le 25 mai 2018, date d’entrée en vigueur du règlement.

Ce chiffre partiel indique une hausse importante des dépôts de plainte par rapport à la même période l’année dernière : 1780 plaintes avaient été déposées à l’époque, ce qui représente une hausse de 56% pour l’année 2018.

 

LE CHIFFRE | 2770 plaintes @CNIL enregistrées depuis l’arrivée du #RGPD le 25/05 soit + 56% par rapport à 2017 « qui était déjà une année record » 🔻 https://t.co/a31c5exk4a

— CNIL (@CNIL) September 5, 2018

La CNIL n’a pour l’instant pas donné de précision sur les chiffres ni sur la nature exacte des plaintes, mais promet « un bilan global » dans les semaines à venir.

Plusieurs pistes peuvent être envisagées pour expliquer ce phénomène : on peut certes esquisser l’ombre d’un « effet RGPD » qui aurait incité les citoyens à être plus vigilants sur la protection de leurs données personnelles.

On peut aussi envisager un effet lié à l’actualité chargée en matière de données personnelles : l’affaire Cambridge Analytica a ainsi eu beaucoup de reprises dans les médias, tout comme l’affaire Disinfo Lab. A cette occasion, la CNIL avait d’ailleurs publié un tweet indiquant aux citoyens qu’une enquête avait été ouverte et que saisir la CNIL n’était donc plus nécessaire.

Go to Source


bouton-devis